PARIS - Serres d'Auteuil


Serres d'Auteuil, Palmeraie..

SERRES D'AUTEUIL_ En 1761, Louis XV fait construire un jardin décoré comportant des serres et des parterres de fleurs.
À la fin du XIXe siècle, l'architecte en chef du service des Promenades et Plantations de la Ville de Paris, le français Formigé, est chargé par la ville de créer un lieu de production horticole. La construction dure de 1895 à 1898. En plus du soin apporté à l'architecture des serres du fleuriste municipal, le jardin est agrémenté d'une fontaine ornée d'un haut-relief en pierre sculpté par Dalou, la Bacchanale, et le mur de soutènement des terrasses reçoit quatorze mascarons en fonte galvanisée de Rodin, fondus d'après les modèles commandés en 1878 par Davioud pour la fontaine en cascade du palais du Trocadéro














Le jardin est organisé autour d'un vaste parterre à la française. Les cinq serres principales (la grande serre, les serres est et ouest, la serre aux palmiers et celle aux azalées) donnent sur cet espace central. Elles ont été réalisées par l'architecte français Jean Camille Formigé dans le style 1900 qu'on avait pu voir s'exprimer aux serres de Laeken ou au jardin d'hiver des Champs-Élysées.
Les armatures de fonte, peintes dans un bleu-vert typique de l'époque, dessinent d'harmonieux vaisseaux en ogive. La grande serre est un véritable morceau de bravoure technique, puisque sa nef est divisée en trois espaces climatiques différents : un jardin tropical, chaud et humide, une palmeraie, plus sèche et enfin une orangerie, un peu moins chaude. En retrait, coupée du parterre par la grande serre, se trouve un seconde orangerie, plus traditionnelle, en meulière et en briques, qui abrite les plantes en caisses qui décorent le jardin en été.
Le jardin des serres d'Auteuil abrite des collections de plantes rares et d'arbres remarquables. Il compte plus de six mille espèces végétales regroupées en collections thématiques (succulentes ; plantes du Sahel avec 55 taxons ou plantes originaires de Nouvelle-Calédonie avec 130 taxons dont une majorité de spécimens du genre Araucariaetc.) ou systématiques (palmarium, collections de ficus dont 120 taxons, pépéromies dont 130 taxons, philodendrons dont 60 taxons, bégonias dont 580 taxons, fougères, Caladium dont 130 taxons, etc.). Les serres regroupent plus de cinq mille genres, espèces ou variétés de plantes différentes.
On remarque ainsi une collection de palmiers des Canaries au pied de laquelle se trouve un bassin de carpes japonaises.
Parmi les arbres remarquables, on distingue un Gingko biloba, fossile vivant originaire de Chine, l'arbre à caramel qui exhale une forte odeur de caramel à l'automne, le lilas des Indes aux couleurs mauves, le Pterocarya stenoptera qui est l'arbre le plus grand du jardin, le Magnolia grandiflora aux grandes fleurs blanches odoriférantes.
Les orchidées sont représentées par 515 taxons, les Bromeliaceae par 400 taxons.