MEUDON - Fondation Arp


La fondation Arp, fondation d'artiste reconnue d'utilité publique, a pour mission de faire vivre l'atelier de Jean Arp et Sophie Taeuber.


Fondation Arp - Jean Arp en avait esquissé les contours plusieurs années avant sa mort survennue en 1966, pour favoriser la connaissance et la perception de son oeuvre à côté de celle de Sophie Taeuber, pour soutenir les artistes vivants, pour répondre à la demande des amateurs et professionnels de l'art. Le poète sculpteur, qui rêvait dans les années trente de "perdre ses sculptures dans la forêt", songeait aussi aux promeneurs amoureux des forêts de Meudon-Clamart, à la recherche d'une émotion, d'un message ou d'un enseignement.
La Fondation Arp s'est concrétisée en 1979, treize ans après la mort de Arp, sous l'impulsion de la deuxième épouse de Jean Arp, Marguerite Hagenbach. 

Outre une étonnante maison construite sur les idées de Sophie Taeuber, on y découvre une exceptionnelle collection d'oeuvres léguées par Marguerite Arp, et enrichie au fil des ans par plusieurs acquisitions, donations et mises en dépôt. 
Lieu de vie et de création, espace de rencontres et de dévoilement de l'oeuvre, l'Atelier de Arp et de Taeuber n'est pas une simple demeure empreinte de la sérénité et de la simplicité des deux artistes. Ce n'est ni un musée, ni un centre d'art. C'est, comme le voulait Arp, à la fois un exceptionnel outil de découverte du travail artistique de deux pionniers internationalement reconnus de l'art du XXe siècle, une source d'authentification de l'oeuvre développée à l'attention des professionnels de l'art et un site désormais ouvert à la création pour les artistes vivants. 
Les ateliers de plâtres ont été réaménagés en 2003 pour accueillir les 114 sculptures en plâtre et 32 reliefs de Jean Arp confisqués en 1996 au profit des Douanes à Valenciennes. Cette collection a été officiellement mise en dépôt à la Fondation Arp le 12 Décembre 2006 par le Centre national d'art et de culture Georges Pompidou. 
Les travaux d'extension et de réaménagement des ateliers de Arp et Taeuber réalisés en 2003 et 2013 ont rendu plus lisible la maison de Sophie Taeuber, désormais dégagée des constructions qui l'englobaient jusqu'alors, afin de rendre plus perceptible encore les affinités et les identités de vue des deux artistes. Ils ont également ouvert, dans un espace naturellement limité, de nouvelles perspectives sur les ateliers de plâtres et sur les jardins de sculptures, ces formes infinies que Jean Arp faisait naître dans le grand atelier de la nature. 
Le Berger des Nuages, oeuvre monumentale emblématique de Arp, a pris place dans l'Atelier le 19 Avril 2014. Installé sur son socle de granit de Brusvily, il guide désormais le regard du visiteur et orchestre dans cet espace ouvert la partition silencieuse des bronzes déjà présents au jardin. 
Un lieu empreint de magie et de poésie, miraculeusement préservé, où Arp et Taeuber s'installèrent en 1929. Le visiteur y découvre l'ampleur de l'héritage artistique des deux artistes majeurs. 
L'Atelier de Jean Arp et de Sophie Taeuber est animé aujourd'hui par la Fondation, dont Arp avait esquissé les contours plusieurs années avant sa mort. Il est des rares exemples de maison d'artistes ayant survécu à la disparition de ses acteurs. 
C'est ici, à l'orée de la forêt de Meudon, au 21 rue des Châtaigniers, que Jean Arp et Sophie Taeuber s'installèrent en 1929, après avoir acquis la nationalité française, dans une maison-atelier dessinée et construite par Sophie Taeuber. Un bâtiment cubique, rugueux, neutre, qui a la rigueur d'un monastère cistercien. Un lieu de création, où ces deux pionniers du dadaïsme et de l'art concret approfondirent leurs recherches, s'influençant mutuellement, marquant par quelques oeuvres réalisées en commun leurs profondes affinités. 
Un lieu de rencontres, d'échanges d'idées et de lancement d'initiatives les plus diverses, où se retrouvèrent, aux côtés de collectionneurs suisses, allemands ou américains, leurs amis, artistes et écrivains des Avant-Gardes du XXe siècle : Max Ernst, Nelly et Théo van Doesburg, Hans Richter, Kurt Schwitters, Joan Miro, Tristan Tzara, Marcel Duchamp, Francis et Gabrielle Picabia, James Joyce, André Breton, Georges Hugnet, Marcel Jean, Philippe Soupault, Paul Eluard, René Char, Robert et Sonia Delaunay, Michel Seuphor, Alberto et Susie Magnelli, Camille Bryen, Maurice Ravel, pour n'en citer que quelques-uns.