GENEVA - Musée Ariana - Morceaux choisis

 Musée Ariana, de la céramique et du verre de Genève.
 
Musée Ariana - Construit à la fin du XIXe siècle par Gustave Revilliod (1817-1890), généreux mécène genevois et collectionneur émérite, cet édifice palatial est conçu dès l'origine pour abriter un musée où la céramique et le verre côtoient alors la peinture, la gravure, la sculpture, les monnaies, les livres anciens et toutes formes d'arts appliqués. Gustave Revilliod lui donne le nom d'Ariana, en l'honneur de sa mère, née Ariane de la Rive, dont il a hérité la fortune.
Légué à la Ville de Genève avec l’intégralité des collections ainsi que le vaste domaine environnant, le bâtiment constitue lui-même le premier objet de ce patrimoine.
Son architecture atypique emprunte des éléments aux styles néo-classique et néo-baroque, rythmant son hall majestueux de colonnades en marbre que couronne une coupole elliptique à la voûte étoilée. Un programme de plafonds peints et un ensemble de vitraux parachèvent magnifiquement la décoration intérieure.
En 1936, une répartition des collections avec le Musée d’art et d’histoire consacre le Musée Ariana au domaine de la céramique européenne, moyen- et extrême-orientale, couvrant une vaste période du Moyen Âge à nos jours.
Aujourd'hui, seule institution en Suisse – et parmi les plus importantes du genre à l’échelle internationale – à proposer une vision aussi complète de l'histoire de la céramique et du verre, le Musée Ariana accueille ses publics dans un cadre agréable dédié à la transmission d’un héritage culturel mais aussi à la rencontre et à la contemplation. 


Céramique 20e siècle - Par des acquisitions et des expositions temporaires régulières, mais aussi par ses contacts privilégiés avec les artistes, les collectionneurs, les mécènes, les écoles spécialisées et les institutions publiques, le musée documente la distinction qui se dessine, dès la fin du 19e siècle, entre les productions industrielles et les créations d’artistes indépendants.
A partir du milieu du 20e siècle, la scission arts appliqués / beaux-arts est remise en question et la céramique et le verre s’affirment comme les supports d’une expression artistique à part entière. Force est de constater que, tant dans le domaine de l’objet utilitaire, de la sculpture ou de l’installation, les matériaux ancestraux que sont la céramique et le verre conservent un potentiel créatif intact. 
 Morceaux choisis - Bien qu'inaliénable, une collection n'est pas pour autant figée. Les collections de céramique contemporaine du Musée Ariana vivent et évoluent au fil de l'histoire de la création artistique mais également au fil de l'histoire du goût. 
"Morceaux choisis" met ainsi en lumière une sélection d'oeuvres récemment acquises grâce au soutien de mécènes privés et institutionnels, de galeristes et de collectionneurs mais aussi d'artistes. La mission principale de notre musée reste néanmoins la constitution d'une collection de référence. L'exposition propose ainsi un éclairage sur la position de notre institution qui joue les équilibristes entre l'évolution rapide de la création et la conservation d'un patromoine et ce, dans un espace et avec des moyens qui ne sont pas sans limites. 
L'exposition se veut représentative d'une scène céramique vigoureuse et diverse. Avec force couleurs, matières et formes, aussi bien abstraites que figuratives, les pièces sont la trace palpable d'un savoir-faire hors pair et d'un positionnement artistique affirmé, atypique et innovant. 

Riche de quelque 25 000 objets (dont 22 000 céramiques), l'Ariana est aujourd'hui le seul musée en Suisse et l'un des principaux en Europe couvrant l'histoire de la céramique - et dans une moindre mesure celle du verre et du vitrail -, du Moyen âge jusqu'à nos jours, en Suisse, en Europe, au Proche- et en Extrême-Orient.
Douze siècles d'histoire des arts du feu. La base des collections est constituée par le fonds réuni par Gustave Revilliod, enrichi en 1936 par la céramique rassemblée au Musée d’art et d’histoire. A la fin du 20e siècle, le verre et le vitrail de la Ville de Genève intègrent à leur tour les collections du Musée Ariana. Les points forts des collections, illustrés par le parcours permanent du musée ainsi que par les expositions temporaires sont les suivants :
-Un panorama de l’histoire de la céramique européenne, du Moyen âge au 19e siècle. De l’artisanat à l’objet de luxe, l’histoire de la céramique raconte, outre les prouesses techniques, l’évolution du goût mais aussi l’histoire économique et sociale à travers le temps; 
-Les liens entre l’Orient et l’Occident, qui démontrent qu’en matière de céramique, la mondialisation est à l’œuvre depuis le 15e siècle ! 
-L’ancrage local, qui met en avant la diversité et la qualité des productions helvétiques, entre terre cuite engobée bernoise, faïence de Winterthour, porcelaine de Nyon et faïence fine de Carouge.