SAORGE - Couvent des Franciscains - Eglise des Saint-Sauveur


Saorge, vieille ville de la province de Coni, italienne rattachée à la France en 1947. Vieux village médiéval perché surplombant les gorges du fleuve de la Roya dans les montagnes des Alpes-Maritime. 



Saorge - Dans un site sauvage, Saorge étage ses maisons agrippées aux pentes abruptes qui dominent un léger élargissement de la Roya. Les ruelles en dédale, presque toujours en escalier, souvent voûtées, sont curieuses à parcourir. Les maisons sont hautes et comprennent jusqu'à quatre ou cinq étages. Son architecture médiévale est particulièrement intacte. 






















Lavoir de la Fontana de Medge - Dans le dédale des rues étroites en direction du couvent des Franciscains. 
Couvent des Franciscains - Le Monastère de Saorge, ancien Couvent des Franciscains : le couvent Notre-Dame-des-Miracles a été fondé en 1633 par les Franciscains Observantins Réformés ou « Récollets ». Sa construction a été terminée vers 1660 et l'église en 1681 grâce à un don de la commune. Il est situé en haut du village dans un bel environnement d'oliviers, il est classé monument historique. L'église, de style baroque italien, possède un porche surmonté de balustres et un clocher à bulbe couvert de tuiles polychromes. Le couvent a accueilli en 1710 le cardinal Giuseppe Archinto, archevêque de Milan et légat du pape. Le couvent et l'église ont reçu une décoration baroque aux xviie et xviiie siècles. On remarquera particulièrement les fresques étonnantes et naïves décorant les lunettes des arcades du cloître, dues à un frère peintre de la fin du xviiie siècle. En 1794, les moines quittèrent leur couvent qui fut alors occupé par les soldats français puis servit d'hôpital communal. Il est ensuite rendu aux Franciscains en 1824 qui restaurèrent l'église et le couvent. Les moines quittent le couvent en 1903 après la loi sur les congrégations. Le bâtiment servit alors de colonie de vacances puis a été occupé par les soldats italiens puis allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Le couvent a été acheté par l'État en 1961. Il est alors restauré. Les Franciscains réoccupèrent le bâtiment entre 1969 et 1988. Il est depuis géré par le Centre des monuments nationaux et accueille des retraites d'écriture.









L'église des Saint-Sauveurs - L'église Saint-Sauveur : l'église a été reconstruite après l'incendie du village en juillet 1465, à la fin du xve siècle. Elle est composée de trois nefs, séparées par des colonnes à chapiteaux corinthiens dorés. Elle est revoûtée en 1717, et restaurée en 1718. Outre ses retables, on remarque un beau tabernacle Renaissance en marbre blanc de 1539, une Vierge en bois doré avec baldaquin (1708), des fonts baptismaux du xve siècle, surmontés d'un petit tableau peint en 1532 par un notable saorgien, et enfin, un primitif du xvie siècle sur l'autel de l'Annonciation. Les chapiteaux ont été dorés en 1903.
L'église possédait un orgue en 1739, mais elle en commande un autre en 1844 aux frères Lingiardi, facteurs d'orgue à Pavie. Terminé en 1847, il réutilise l'ancien buffet d'orgue. Il a été restauré en 1978-1979 par Philippe Hartmann qui lui a conservé sa structure originale.