BRUXELLES - Wiels - Mima


Wiels & Mima contemporary art center in Bruxelles.



WIELS - Le bâtiment Blomme est un des rares témoins de l’architecture industrielle moderniste à Bruxelles.
Sa réaffectation, associée à son emplacement stratégique, en fait un nouveau pôle de référence et d’attraction à Bruxelles tant pour la population locale que pour les visiteurs occasionnels. Le projet entend participer à la redynamisation économique et culturelle de la commune de Forest et de la ville dans son ensemble. À cet effet, la salle des cuves est aménagée avec un accueil, un café-restaurant, une librairie, un laboratoire audiovisuel et au sous-sol un cinéma/auditorium de 75 places. Un parcours de témoignage patrimonial  est constitué de l’espace sous les cuves, de la salle de brassage, d’un ancien silo et de la terrasse panoramique en toiture.
Depuis son ouverture en 2007 dans l’ancienne brasserie restaurée, un batîment de l’architecte Adrien Blomme, le centre d’art contemporain de la capitale de l’Europe est devenu réalité. Malgré son jeune âge, WIELS a déjà présenté plus de 45 expositions d’artistes nationaux et internationaux, talents émergents ou valeurs établies, accueilli plus de 80 artistes en résidence, et organisé de nombreuses activités éducatives et socio-artistiques. 



Edith Dekyndt - Ombre Indigène - Pour sa première grande rétrospective, l’artiste belge Edith Dekyndt crée de nouvelles œuvres qu’elle présente avec des pièces existantes : aussi bien des projections, des abstractions picturales et des dessins que des objets sensibles et des installations. Ses œuvres attirent par un caractère matériel et corporel puissant. Dekyndt conçoit des formes et des surfaces complexes en transformation permanente par des interactions entre des substances, un environnement et un support et par des processus biochimiques, organiques ou inorganiques.
Le scénario qu’elle échafaude pour le contexte de l’espace post-industriel qu’est WIELS — une ancienne brasserie — se compose d’œuvres à base de cuivre, de levure, de terre, d’eau provenant de la Senne et de la bactérie avec laquelle est produite la gueuze. Elle relie ainsi la spécificité du lieu avec les propriétés et les qualités générales des éléments naturels et établit des liens entre le particulier et l’universel, le concret et l’abstrait.


Vincent Meessen - Sire, je suis de l'ôtre pays - La pratique artistique de Vincent Meessen consiste à produire des dispositifs narratifs et discursifs qui s’articulent autour de documents jusqu'ici négligés ou oubliés. Une fois actualisés et remis en récit, ils mettent en scène certains paradoxes qui hantent la rationalité occidentale. Chaque œuvre est ainsi conçue comme expérience d’un certain texte, image, signe ou son mis à l’épreuve du présent.
Dans son exposition au WIELS, Vincent Meessen propose une remise en espace de One.Two.Three, le dispositif filmique, musical et performatif créé pour le Pavillon belge de la dernière Biennale de Venise. Au départ d’un chant insurrectionnel écrit en mai ‘68, ce travail révèle une filiation inconnue de l'Internationale situationniste au Congo. One.Two.Three interroge l'écriture de l'histoire de la dernière avant-garde internationale de la modernité, qui bouscula de façon si radicale la conception des rapports entre art, politique et vie quotidienne. À travers la collaboration avec de jeunes musiciennes kinoises, c’est aussi la rumba comme forme transculturelle qui sert de véhicule à une méditation sur l’émancipation, projet fondamentalement irrésolu et condamné à la reprise.Mima museum- Millenium Iconoclast muséum of Art - Founded in April 2016 along the Canal in Brussels, the MIMA’s mission is to be the defining museum of contemporary art.
The MIMA presents the most significant art of its time, and explores a history of culture 2.0.City Lights -  Parce qu’elle inaugure le Musée, CITY LIGHTS est aussi un manifeste. Réuni pour la première fois dans une institution européenne, Swoon, Maya Hayuk, MOMO et le duo d’artistes FAILE offrent ensemble une image multidimensionnelle de la culture 2.0, cet esprit cosmopolite qui anime le musée.Il y a un point commun dans le parcours des cinq artistes. Ils se sont fait d’abord remarquer en stimulant la vie Urbaine par leurs interventions publiques légales ou non. Cette expérience a développé chez eux un langage extraverti qui est ludique, empathique, collaboratif et direct.Swoon vous invite à passer de l’autre côté du décor, et descendre dans le dédale de la cave y découvrir son théâtre expressionniste de motifs et de personnages en papier découpés. Collés à même la brique, la fragilité et la complexité des œuvres contrastent avec le délabrement des murs. La sculpture interactive de Faile rappelle par sa forme les roues de prières asiatiques. C’est un autel pop païen consacrée aux thèmes du désire et de la consommation pour vous pauvres pêcheurs. Momo vous emmène dans une autre dimension avec des sculptures aux courbes souples et fines le long d’une peinture murale. La vidéo montre les outils originaux avec lesquels il crée son univers de géométries abstraites. “God is in the detail”, l’artiste a caché dans l’espace quelques croquis et photos. A vous de les découvrir.L’installation éphémère souligne l’engagement personnel de l’artiste envers le public. Comme dans la rue, il valorise l’instant devant l’œuvre.