EXPO - Le Bal - Dust


Histoires de poussières d'après Man Ray et marcel Duchamp - CETTE EXPOSITION S'ARTICULE AUTOUR D'UNE OEUVRE PARTICULIÈREMENT MARQUANTE POUR L'HISTOIRE DE L'ART MODERNE ET CONTEMPORAIN : ÉLEVAGE DE POUSSIÈRE DE MAN RAY ET MARCEL DUCHAMP (1920)

Ce monument de notre patrimoine est un objet énigmatique dont chacune des dimensions ouvre sur l’indétermination, le trouble : le sujet – champ de bataille ou amoncellement de poussières ?, l’échelle – vue aérienne ou plan rapproché ?, la nature – paysage ou nature morte ?, l’auteur – Man Ray et/ou Marcel Duchamp ?, et le titre – d’abord Vue prise en aéroplane (Littérature, 1922) puis Élevage de poussière (La Boîte Verte, 1934). Ce champ ouvert de sens et de lectures a contribué à l’influence décisive de cette image dans l’histoire de la création. L’exposition proposera un parcours thématique au travers de 150 œuvres et objets dont les travaux de Man Ray, John Divola, Sophie Ristelhueber, Walker Evans, Mona Kuhn, Aaron Siskind, Gerhard Richter, Xavier Ribas, Nick Waplington, Eva Stenram, Georges Bataille, Jeff Wall et aussi des vues aériennes, des images de médecine légale, des cartes postales, des photographies amateur…




« ET JE TE MONTRERAI QUELQUE CHOSE QUI N’EST

NI TON OMBRE LE MATIN MARCHANT DERRIÈRE TOI
NI TON OMBRE LE SOIR VENUE À TA RENCONTRE ;
JE TE MONTRERAI TA PEUR DANS UNE POIGNÉE DE POUSSIÈRE. » T.S. ELIOT
Carte postale de poussière, Etats-Unis. 1935-1937.


Photographie Anonyme, Photographie aérienne militaire à partir de négatif sur plaque de verre brisée.
Man ray, Marcel Duchamp, élevage de poussière, 1920.
Jeff Mermelstein, statue ("verifiée" par seward johnson), new-york, 11 septembre 2001.
Dans Élevage de poussière se concentrent les clés de lecture d’une multitude d’œuvres qui lui sont postérieures : l’exploration du temps, la rencontre avec le hasard, l’indétermination spatiale, l’ambivalence des origines, la coïncidence entre photographie, sculpture et performance, le formel et l’informel, l’infiniment lointain et l’infiniment grand.

Un trouble radical assure une postérité à cette image et pourrait bien en faire « le symbole de la fin d’un ordre et de l’avènement d’une nouvelle ère. »

David Company
GERHARD RICHTER, 128 DÉTAILS D'UNE IMAGE, 1978.
-

-

SOPHIE RISTELHUEBER, À CAUSE DE L'ÉLEVAGE DE POURSSIÈRE, 1991-2007


EVA STENRAM, PER PULVEREM AD ASTRA, 2007


JOHN DIVOLA, VANDALISME, 1974-1975





(c) Chavanitas