NARBONNE - Musée Lapidaire - Centre historique - Cathédrale Saint-Just-et-Pasteur



Fondée par les Romains en -118, elle était leur plus ancienne colonie en Gaule et son centre urbain garde trace de nombreux siècles d’histoire (cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteurpalais des archevêques, restes de la voie Domitienne…). La ville est entourée d’un environnement fait de garrigues et de vignes. Son statut de plus ancienne colonie romaine en Gaule lui vaut le surnom de « fille aînée de Rome hors d'Italie ».
















Les Halles - 
Musée Lapidaire - 
Les collections du musée lapidaire ont été installées dans l'ancienne église Notre Dame de Lamourguier, vestige d'un couvent bénédictin du XIIIème siècle et bel exemple de l'art gothique méridional. Quelques 1 300 blocs forment l'une des plus grandes collections d'Europe ; ils sont issus pour la plupart des monuments funéraires romains qui avaient été remployés en décor dans les remparts de la ville (démantelés au XIXème siècle). 












Le Pont des marchands - 
Le pont des Marchands reliant le bourg à la cité permettait à l'origine le franchissement de l'Aude par la voie Domitienne. Ce pont bâti, rare en Europe, était constitué de 7 arches. Depuis que l'Aude a quitté son ancien cours et que son lit accueille le canal de la Robine, classé par l'UNESCO au patrimoine mondial de l'humanité, une seule arche suffit au passage de l'eau, les autres servant de caves aux maisons bâties des deux côtés du pont. C'est un des très rares ponts habités de France.
In Situ - Rainer Gross au Palais des Archevêques -
L’ancien palais des Archevêques, qui se signale par plusieurs tours, donjon Gilles Aycelin (fin XIIIème - début XIVème), tours Saint-Martial et de la Madeleine (XIIIèmesiècle), comprend le palais Vieux, d’origine romane, et le palais Neuf, de style gothique, remanié aux XVIIème et XVIIIème siècles. Il s’appuie sur la première enceinte de Narbonne, à l’arrière de laquelle s’étend le jardin de l’archevêché. Depuis le XIXème siècle, il accueille l’hôtel de ville, le musée d’art et le musée archéologique. Avec la cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur, le palais épiscopal constitue l’ensemble monumental de la ville de Carbone.
Les installations de rainer Gross, en particulier dans des sites patrimoniaux (Chaumont-sur-Loire, Domaine de Kerguéhennec...), se présentent comme des structures éphémères aux formes fluides et graphiques. elles sont presque exclusivement constituées par l’assemblage de centaines de lattes de bois, permettant de s’adapter avec une extrême souplesse aux caractéristiques architecturales des monuments et d’en rehausser les qualités formelles par les rapprochements visuels que développe le dessin à la fois aérien et matériel des lattes de bois.




Cathédrale Saint-Just-et-Pasteur de Narbonne - 
La cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur est le monument le plus prestigieux de la ville de Narbonne. C'est une construction d'architecture gothique qui a remplacé des lieux de culte édifiés au centre de la ville. Sa particularité réside dans le fait qu'elle est inachevée (seul le chœur est présent) et que sa hauteur sous voutes en fait la quatrième plus haute de France (41 m sous voûte, après Beauvais à 48 m et Amiens et Metz à 42 m). Ce monument presque disproportionné au regard du reste de la ville, fut l'un des chantiers les plus ambitieux de la France post-médiévale et l'une des œuvres les plus savantes des débuts du xive siècle.
L'édification de la cathédrale est un des projets les plus ambitieux du royaume de France du xiiie siècle. Saint-Just possède un chœur aux dimensions imposantes : 40 m de large, 60 m de long, pour un vaisseau central de 15,20 m de large. Les voûtes s'élèvent à 41 m de hauteur ; seules celles de Beauvais (48 m) d'Amiens (42 m) présentent une hauteur supérieure. À l'extérieur même originalité dans l'établissement des vastes terrasses sur l'abside, la galerie fortifiée qui relie le sommet des culées, la finesses des arcs-boutants à deux étages et à double volée. Enfin la beauté de l'appareil, dont les assises sont réglées de hauteur, la perfection des voûtes, le solide équilibre de ces masses articulées, font de la cathédrale de Narbonne une des œuvres les plus savantes des débuts du xive siècle.











Le relais du val d'Orbieu - Ornaisons 
Hôtel de charme du Languedoc.
(c) Chavanitas