CAMARGUE - Parc Ornithologique - Flamant Rose - Aigues-Mortes


Parc ornithologique de Pont de Gau, les Saintes-Maries de la Mer -
Le Parc Ornithologique de Pont de Gau vous invite à partager l’intimité de la faune sauvagedans un milieu naturel de 60 hectares.


Les sentiers circulent à travers marais, étang, roselières, pelouses, sansouïres, roubines... la diversité des habitats favorise la présence d’un grand nombre d’espèces d’oiseaux, sédentaires ou migrateurs.
Tout, ici, a été imaginé afin de faciliter l’observation de plusieurs centaines de flamants roses, hérons, cigognes, aigrettes, canards, sarcelles, rapaces, passereaux et autres petits échassiers.





Flamant Rose - 







Aigues-Mortes - 
Les tours et rempars d'Aigues Mortes sont un monument ouvert au public par le Centre des monuments nationaux. La tour de Constance, fut érigée en 1242 par Saint Louis sur l’ancien emplacement de la tour Matafère, construite par Charlemagne vers 790, pour abriter la garnison du roi. Les travaux se terminèrent en 1254. Son diamètre est de 22 mètres, sa hauteur au sommet de la lanterne est de 33 mètres ou 40 mètres selon diverses sources… L’épaisseur des murs à la base est de 6 mètres. Au rez-de-chaussée, on trouve la salle des gardes avec son accès protégé par une herse. Au centre de la pièce, une ouverture circulaire permet d’accéder aux sous-sols qui servaient de garde-manger, de réserve de munitions et aussi de cachots. Ce lieu s’appelait les « culs de basse fosse ». Au premier étage, on accède à la salle des chevaliers. Elle ressemble de par sa structure à la salle des gardes. C’est dans cette salle que furent emprisonnées au xviiie siècle des protestantesdont la plus connue fut Marie Durand qui grava sur la margelle du puits le mot « résister ». Ce mot est toujours visible de nos jours. Elle fut emprisonnée à l’âge de 15 ans et libérée 38 ans plus tard, avec des prisonniers politiques (Abraham Mazel, chef camisard). Entre ces deux salles, un étroit chemin de ronde, fut construit dans l'épaisseur du mur pour surveiller la salle basse. Après la salle des chevaliers, on accède à la terrasse qui offre un large panorama sur la région, représentant ainsi un poste idéal de surveillance. Les prisonnières étaient quelquefois autorisées à venir y respirer l’air pur.


La chapelle des pénitents gris - 
Située à l'est de la Place de la Viguerie, elle est la propriété de la confrérie des Pénitents gris créée en 1400. La façade est du style Louis XIV. La porte d'entrée du xviie siècle est ornée d'une statue en bois. Retable sculpté en 1687 par Sabotier.

L'église Notre-Dame des Sablons - Vitraux Claude Viallat - 
Elle a vraisemblablement été construite avant les remparts, vers le milieu du xiiie siècle, à l'époque de saint Louis et est de style gothique. Collégiale en 1537, elle fut saccagée par les protestants en 1575. Après la reconstruction du clocher en 1634 elle devint successivement sous la Révolutiontemple de la Raison, caserne, magasin à grains et entrepôt de sel. Elle fut rendue au culte en 1804 et restaurée dans un style "néo classique-baroque" assez chargé. De 1964 à 1967 tout ce décor xixe disparaît, notamment les plafonds à caissons, pour laisser place à l'église beaucoup plus sobre et dans l'esprit médiéval que nous voyons aujourd'hui. 
Depuis 1991, des vitraux créés par Claude Viallat, artiste contemporain appartenant au mouvement artistique Supports/Surfaces, donnent à l'édifice une lumière et une couleur extraordinaires.



La chapelle des pénitents blancs - 
Située à l'angle de la rue de la République et de la rue Louis-Blanc, elle appartient à la confrérie des Pénitents blancs créée en 1622.
Hotel les Templiers - 
Un des plus beau hotel avec une superbe décoration et une belle collection d'art moderne. 23 rue de la République, Aigues-Mortes. 





La Guinguette - Très bon restaurant avec terrasse charmante sur la rue de la République. 

(c) Chavanitas