CAMARGUE - Etang salin de Gruissan - Abbaye de Fontfroide



Entre Juillet et Août certains salins de camargue tournent au rose ! La coloration rose de l'eau est liée à la prolifération de micro-organismes du type algues microscopiques, appelées "dunaliella salina". 












La cambuse du Saunier - 
Depuis le bar dégustation d'huîtres de la Cambuse du Saunier, la vue sur les étangs de Gruissan est magnifique, spécialement entre Juillet et Août où les étangs prennent une teinte rose impressionnante. 








Abbaye de Fontfroide - 
L’abbaye de Fontfroide voit le jour en 1093, sur les terres données à quelques moines bénédictins par le Vicomte de Narbonne. L’abbaye tire son nom de la source se trouvant à proximité, la Fons Frigidus, la Fontaine Froide. Outre l’eau, les religieux pouvait trouver dans le massif le bois et la pierre pour la construction du monastère. Mais Fontfroide ne se développe réellement qu’après 1145 et son rattachement à l’Ordre de Cîteaux. Les moines cisterciens, sous la direction de St Bernard de Clairvaix, souhaitent revenir à la pureté de la règle de St Benoît, prônant pauvreté, austérité et sobriété architecturale.



EN 1908, après le départ des moines, l’abbaye est rachetée par Gustave et Madeleine Fayet. Gustave Fayet entreprend la restauration et la redécoration des lieux. Son empreinte la plus remarquée, certainement, la pose de nouveaux vitraux par l’artiste Richard Burghstal. Loin de la grisaille cistercienne, ces vitraux illuminent l’église de leurs couleurs au gré de la lumière, avec, en fin de journée, la Rosace de la Création du Monde trônant à l’Ouest. Aujourd’hui, la restauration se poursuit encore, architectes, compagnons, tailleurs de pierre continuent le travail de leurs prédécesseurs.La roseraie de Fontfroide est une des plus grande roseraie du Sud de la France, avec près de 2500 rosiers. Implantée derrière l’église sur l’ancien cimetière des moines, la roseraie accueille diverses variétés de rosiers, anciennes ou créations plus récentes. Les roses fleurissent de la mi-mai à fin septembre, selon les années. Parmi elle, la Rose « Abbaye de Fontfroide » : création de Guillot, ce rosier est unique, ses fleurs sont doubles et élégantes, évoluant vers une nuance de rose soutenu.(c) Chavanitas