ISTANBUL - Topkapi Palace - Harem - Place Sultanahmet






Deux des monuments les éminents d'Istanbul, la mosquée Bleue et Sainte-Sophie (post précédent), se font face de part et d'autre d'une place verdoyante appelée place Sultanahmet, près de l'Hippodrome byzantin.




Hippodrome - Ce champ de courses fut le pôle de la vie sociale de la ville pendant plus de 1 000 ans. Il ne subsiste que quelques monuments au centre de la place.










Une fontaine à coupole commémore la visite du Kaiser Guillaume II à Istanbul en 1898. Elle occupe l'ancien site de la loge impériale qui était coiffé de quatre chevaux de bronze, volés pendant la Vie croisade et transportés à Saint-Marc à Venise. 

L'obélisque de Théodore, taillé vers 1 500 av JC, fut apporté de Louxor sur l'ordre de Constantin. Brisé, il ne mesure sans doute plus qu'un tiers de sa taille originelle.
Rumours Inn - L'hotel Rumours Inn est à deux pas de l'Hippodrome, parfait pour les visites directement à pied. Le toit terrasse de l'hotel est très agréable .. 



Café Green Corner -

 Ali Muhiddin Haci Bekir - spécialiste des Loukoums depuis 1777.
Sogukcesme Sokagi - Cette rue étroite est brodée de maisons en bois peints traditionnelles. 




Palais de Topkapi - Topkapi Sarayi - 
Entre 1459 et 1465, peu après sa conquête de Constantinople. Mehmet II fit construire ce palais pour y établir sa résidence principale. La bâtiment se compose d'une série de pavillons au sein de quatre vastes cours, version en dur des camps de tentes des tribus nomades dont étaient issus les Ottomans. Siège du gouvernement jusqu'à son déménagement à la Sublime-Porte au XVIe siècle, la palais abritait une école qui formait des fonctionnaires et des soldats. Abandonné par Abdül-Mecit Ier en 1856 pour le palais de Dolmabahçe, Topkapi devint ensuite un musée et ouvrit ses portes au public en 1924. 
 Divan Meydany - Les vizirs du Conseil impérial se réunissait dans cette salle où parfois le sultan les observait en secret.






Pendant leurs 470 ans de règne, les sultans ottomans amassèrent une extraordinaire collection d'objets précieux. Nationalisée après la proclamation de la République turque en 1923, celle-ci est, dans sa majeure partie, exposée au palais de Topkapi. Outre les cadeaux diplomatiques et les pièces commandées aux artisans du palais, elle comprend de nombreux trophées rapportés des campagnes militaires. Les plus importants datent du règne de Selim Ier (1512-1520), quand l'Empire connut une formidable expansion avec la conquête de la Syrie, de l'Arabie et de l'Egypte. 
(Les photos de la collection ne sont pas autorisées.)




Pavillon Iftariye - Entre le pavillon de Bagdad et celui de la Circoncision, ce pavillon offre un beau panorama sur la Corne d'Or. 


Pavillon de Bagdad - Murat IV édifia, en 1693, ce pavillon aux superbes céramiques bleu et blanc pour célébrer la prise de Bagdad.





La quatrième cour abrite des pavillons disséminés dans des jardins. 

Harem - Une visite permet de découvrir le dédale de superbes appartements où vivaient les concubines du sultan. Objet de toutes les fascinations : la harem et son dédale d'appartements tapissés de faïences d'Iznik où femmes et frères du sultan étaient gardés sous la vigilance des eunuques. 


















La vie au Harem - Outre la mère du sultan, la femme la plus puissante du harem, et les filles du sultan, les occupantes du harem étaient des esclaves originaires des quatre coins de l'Empire ottoman et d'au-delà. Elles rêvaient toutes d'accéder au statut de favorite du sultan et de lui donner un fils - ce qui menait parfois au mariage. Une âpre compétition régnait dans le harem qui abrita jusqu'à plus de 1 000 femmes : la plupart ne s'élevèrent jamais au-dessus du statut de servante. Les dernières femmes quittèrent le harem en 1909.






(c) Chavanitas