ISTANBUL - Île aux Princes - Büyükada







Kazil Adalar - Ces neufs îles couvertes de pins, au sud-est d'Istanbul, permettent d'échapper à l'agitation de la ville. La plupart des ferrys desservent successivement les quatre plus grandes îles : Kinaliada, Burgazada, Heybeliada et Büyükada.
Une journée suffit pour découvrir l'archipel qui doit son nom au palais royal construit en 569 par Justin II à Büyükada appelée alors Prinkipo "île du prince". A l'époque byzantine, ces monastères, devinrent un lieu d'exil tristement célèbre.







Büyükada - La plus grande des îles des Princes, Büyükada, attire de nombreux visiteurs avec ses charmantes plages de sable, ses activités estivales de plein air et ses demeures de bois Art nouveau qui lui confèrent une atmosphère ottomane surannée. Büyükada interdit les véhicules à moteur au profit des calèches ou des ânes. Sur une colline boisée au sud de l'île, le monastère Saint-Georges est bâtis sur des fondations byzantines. 



Splendid Palas - Splendid Palace Hotel…. A magnificent building with silvery domes and red shutters, facing the Marmara one side and the city of Istanbul on the other… a hotel in historical symbiosis with nature, retaining the nostalgic ecstasy of the past in Büyükada,s unique, peaceful and relaxing island atmosphere far removed from the stress creating nature of the city. In Büyükada as well as the other Princes Islands, horse drawn carriages are still the only means of public transportation.. 

Splendid Palace Hotel was inaugurated in 1908. Though inspired to some extent by ‘Art Nouveau’ the hotel clearly displays an east /west synthesis in architectural design with its bright inner couryard encircled with rooms, and the pillars on floors around the couryard.







Café Spitz - 



Dans la seconde moitié du XIXe siècle, l'inauguration de liaisons maritimes régulières avec Istanbul incita de nombreux étrangers fortunés à s'installer sur les îles. Séduit par la tolérance des habitants à l'égard des étrangers et par leur générosité. Léon Trotski habita l'une des plus belles demeures de Büyükada de 1929 à 1933. Zoya Gökalp, personnage clé dans la montée du nationalisme turc, vécut ici à l'époque du déclin de l'Empire ottoman.











(c) Chavanitas