DALYAN - Tombes lyciennes




Cette station doit son nom à la rivière Dalyan (Dalyan Cayi ou "barrage de la pêche") qui la traverse. Malgré l'essor touristique, l'économie locale repose sur la pêche. Au fil des ans, la pêcherie s'est substituée à celle de l'ancienne Kaunos dont le port s'est envasé. Depuis la construction d'un nouveau barrage sur la rivière et d'une usine de transformation du poisson. Les restaurants de berges proposent les poissons locaux. Attirant beaucoup de visiteurs et menacée d'extinction, la douane a été adoptée par les habitants comme symbole de la ville. En 1986, les écologistes ont réussi à persuader les autorités municipales de décréter inconstructible la zone de reproduction des tortues.











Tombes lyciennes - Sur la rive est la rivière Dalyan, deux rangées de tombes sont creusées dans la falaise. Aménagées au IVe siècle ap. JC pour les citoyens de Kaunos, ce sont pour la plupart des tombes-maisons à colonnes ioniques et fronton triangulaire, dotées d'une petite chambre à trois bancs de pierre destinés à recevoir les corps. 
Les inscriptions conservées sont surtout en latin car les tombes ont été réutilisées à l'époque romaine. Etant protégées par un grillage, on ne les voit que de loin. Les tombes rupestres sont accessibles par bateau dans le cadre des excursions qui partent de la coopérative maritime de Dalyan. 




Cruise - 





Bains de boue de Sultaniye Kaplicalari - Un peu en amont de Dalyan, les bains de boue d'Ilica à la température constante de 40°C, sont délassants et censés guérir les rhumatismes. Plus loin, au bord du lac de Köycegiz, les bains de Sultaniye Kaplicalari occupent un bâtiment à coupole revêtu de marbre où l'eau jaillit à 39-41°C dans une piscine naturelle. 






(c) Chavanitas