PARIS - Vavin - Le Dôme - La Coupole






Une promenade dans les cafés emblématique de Montparnasse où l'on croise les fantômes de Cocteau, Modigliani, Léger, Piaf, Picasso, Malraux, Sartre, Chagall ou Hemingway..




















Henri Sauvage - Architecte et décorateur Art déco français ayant réalisé beaucoup d'architectures avec céramiques en façade dont un exemple est visible rue Vavin. Sauvage développe à partir de 1909 un ingénieux système d’immeubles à gradins, dont Charles Sarazin et lui déposent le brevet en 1912. Une des deux applications en est l'immeuble à gradins du 26 rue Vavin, Paris 6e, en 1912-1913 couvert de carrelage « métro » de l'entreprise Hippolyte Boulenger et Cie, dont l'effet sensationnel ne contribua pas peu à la célébrité.



Le Dôme - Dès le début des années 1900, le Café du Dôme a été reconnu comme lieu de rassemblement intellectuel. Connu comme le « Café anglo-américain », c’est le premier café à Montparnasse.
« Source et diffuseur de ragots, il a fourni des échanges de messages et un marché informel de destinées artistiques et littéraires. » Fréquenté par les peintres, sculpteurs, écrivains, poètes, mannequins, amateurs d’art et marchands célèbres ou qui allaient bientôt le devenir, Le Dôme est devenu un point focal pour les artistes résidant sur la rive gauche de Paris. Il a fini par devenir le lieu de rassemblement de la colonie littéraire américaine.




La Coupole - Ouverte le 20 décembre 1927, par Ernest Fraux et René Lafon sous un nom qui voulait éclipser le café littéraire Le Dôme, la Coupole connaît un rapide succès. Cette ouverture en grande pompe, qui donna lieu à une fête mémorable où les stocks immenses de champagne se révélèrent insuffisants face à l'afflux des invités, peut être considérée comme l'apogée du rayonnement de Montparnasse.
Dans un quartier où la concurrence entre brasseries était féroce, les gérants investirent lourdement et misèrent sur l'espace, malgré les difficultés architecturales que posait un sol truffé d'anciennes carrières, et sur une décoration Art déco somptueuse. Le peintre Alexandre Auffray peignit les piliers qui furent plus tard classés monuments historiques.
Parmi les premiers artistes et intellectuels à adopter le lieu, on peut citer Jean Cocteau, Joséphine Baker, Man Ray, Georges Braque ou Brassaï. Louis Aragonet Elsa Triolet s'y rencontrèrent en 1928. Dans les années 1930, les aficionados du lieu sont PicassoSimone de Beauvoir et Jean-Paul SartreSonia DelaunayAndré MalrauxJacques PrévertMarc ChagallÉdith Piaf parmi tant d'autres. Dans les années 1940 et 1950, on peut y croiser Ernest HemingwayMarlène Dietrich, ou encore Ava Gardner.











Paroisse Notre-Dame des Champs - L’église Notre-Dame-des-Champs est située 91, boulevard du Montparnasse. Elle donne son nom au quartier Notre-Dame-des-Champs.





(c) Chavanitas