SAINT-TROPEZ - Citadelle - Musée d'histoire maritime






La citadelle : un nouveau musée maritime dédié à Saint-Tropez

Historien de la Ville, Laurent Pavlidis est désormais en charge du site de la Citadelle de Saint-Tropez et de son tout nouveau musée de l’histoire maritime tropézienne, en chantier depuis cinq années. Après l’inauguration, le 20 juillet dernier par le maire Jean-Pierre Tuveri,  le mercredi 24 juillet, Laurent Pavlidis nous a guidés dans notre découverte du site à l’occasion de la journée gratuite d’ouverture au public.


Saint-Tropez offre à nouveau à La Citadelle un musée digne de ce nom, grâce, d’une part, aux acquisitions de collections faites par de la Ville, et, d’autre part, aux prêts et autres donations faites par de nombreuses familles tropéziennes et institutions. Ils sont tous attachés à ce patrimoine et à cette identité maritime qui a fait, de longs siècles durant, l’histoire quotidienne de ce port et de ses marins. 







De tout temps, la Citadelle a été un lieu essentiel du village. Terrain de jeu de générations d’enfants, ce monument chargé d’histoire offre avant tout un panorama rare sur le golfe, le site des Canoubiers et surtout le vieux village et ses toits de tuiles dominés par l’église et son clocher.
Quelque deux cent cinquante objets sont aujourd’hui rassemblés sur les deux niveaux de ce site historique réhabilité et dominé par une terrasse et son donjon qui méritent à eux seuls le déplacement. 
Mais ce qui fait la richesse et l’intérêt de la visite du musée maritime de la citadelle de Saint-Tropez, c’est  sa nouvelle et ambitieuse scénographie.





On y découvre ainsi la reconstitution authentique d’une cave de pêcheur à La Ponche, avec le chaudron où l’on teignait les filets ; les couffes des lesteurs des tartanes qui transportaient le sable avec lequel ont été construits notamment les palaces de La Croisette ; une torpille offerte par l’usine des torpilles de la DCNS, toujours d’actualité, et qui a employé des générations d’ouvriers du golfe de Saint-Tropez…




Le Musée rappelle encore les exploits des figures historiques du pays : le tropézien Hippolyte Bouchard, héros de l’Argentine dont le buste en bronze a été offert par ce pays reconnaissant ; Jean- François Allard, ou encore Pierre André de Suffren qui trône à jamais sur le quai éponyme. 
Au hasard de l’enfilade des salles, le visiteur découvrira  encore la vie extraordinaire et les aventures du capitaine Annibal Bérard qui rapporta la porte de Zanzibar qui fait face à l’hôtel de ville ou encore le capitaine de vaisseau Sibille dont on peut admirer les armes d’honneur…


On peut aussi y admirer la reconstitution du salon d’un capitaine de navire, quantité de maquettes de bateaux construits dans les chantiers navals, à l’époque où Saint-Tropez était le 3ème plus important port de Provence, après Marseille et la Ciotat, d’où des marins par milliers, formés à l’école d’hydrographie, s’embarquaient jusque dans les mers australes ! 







A l’égal de l’Annonciade qui tout l’été rend hommage à Vlaminck, et porte très haut la renommée picturale de ce petit port de pêche connu dans le monde entier, le Musée de l’histoire maritime de Saint-Tropez raconte désormais la pêche, le cabotage, le commerce et les exploits guerriers et/ou aventureux des générations de marins et c’est pour tout cela qu’il faut très vite gravir les pentes de la Citadelle.


(c) Chavanitas