BSL - Galerie BSL - GroupShow


Design week - Le bois, les pierres dures rares, le cuivre et ses alliages (laiton, bronze) : l’exposition de rentrée de Galerie BSL est centrée sur trois matériaux emblématiques de l’univers des arts décoratifs, ici réinterprétés par des artistes et designers internationaux majeurs, et mis en relation avec d’autres œuvres de la galerie.

Toutes les oeuvres, uniques ou en édition très limitée, ont été commissionnées par Galerie BSL. Chacune d’entre elles s’inscrit au confluent de l’art et du design, de la sculpture et de la fonction, de la tradition et de l’innovation, dans la recherche d’une nouvelle approche de l’objet.
Chakras - Ciselées avec une précision extrême, les créations de Charlotte Cornaton sont d’autant moins faciles à saisir qu’elles semblent donner beaucoup au premier regard. Chacune est un fragment ouvert de réalité qui reste malgré tout énigmatique, une apparition de l’ordre de l’hallucination.  Les sculptures et soliflores « Chakra » ont l’apparence de cristaux naturels. Tout dans ces pièces de verre et de céramique évoque les perfections et les imperfections de la nature, là où n’a œuvré que la main de la plasticienne. Chaque œuvre est créée en référence à un cristal et à un chakra spécifiques : la pyrite et le chakra Manipura (plexus solaire) pour la pièce noire et dorée, le soufre et le chakra Anahata (cœur) pour la pièce vert-jaune, azurite et stilbite associées au chakra Ajana (le troisième œil) pour l’orange et noire. Les Chakra de couleur violette représentent l’améthyste, symbole du chakra coronal, en hindou « Sahasrara chakra » : c’est le chakra ultime, le plus proche de l’idée de spiritualité et du tout absolu.
Don d'organes - Don d'organes est une série de bijoux en hommage à la féminité, à l'organique, au corps. La céramique y est sertie de bronze et d'argent comme un objet précieux et personnel. Emotions et ressentis sont représentés à travers nos organes. Porter son coeur ou son utérus autour du cou, avoir un troisième sein, est une manière de digérer ses sentiments, et de montrer son corps. 
Soma -  Evocatrice de formes biomorphiques raffinées, « Soma » retient le regard, amenant le spectateur à faire l’expérience de la nature dans ses dimensions physiques, spirituelles et émotionnelles. Cristaux, plumes, végétaux, créatures de la mer… : l’affirmation de formes propres à la vie, et dans le même temps l’impossibilité de décider entre l’une ou l’autre, introduit un mouvement irrésistible vers le sublime. Car Ayala Serfaty ne sculpte pas la nature, elle donne à voir le souffle de la vie. Son travail réussit à s’élever au-delà de sa propre matérialité dans un mouvement puissant qui porte l’âme vers un ailleurs quasiment métaphysique.
Bijoux d'intérieurs - Le cabinet La Naïve est réalisé en fleurs de laiton et de bois. Les pétales viennent se refléter dans les plateaux biseautés en verre miroir, enveloppant les formes féminines du cabinet d’une robe printanière habilement ciselée. Base hexagonale, quadrillage de laiton et médaillons en agate mousse : le cabinet Le Fiancé de la Naïve est l’alter ego masculin de La Naïve. Fleurs, anneaux et rectangles de bois sculpté composent un costume sensible et poétique qui n’est pas sans évoquer l’univers d’un certain Tim Burton.
Caged elements - Table basse, lampe de sol, assise-trône : les trois pièces affirment le code génétique du travail de Faye Toogood, qui réussit à imposer dès sa première collection, en 2011, un langage plastique clairement défini. Éléments fondamentaux de son vocabulaire, les formes simples que sont la sphère, le cube et le cylindre s’associent dans des compositions et des jeux de combinaisons géométriques. Le concept minimal, d’esprit constructiviste, est souligné par le contraste entre les coloris et entre les matériaux : bois de noyer anglais, résille d’acier laitonné utilisé pour les grilles de sécurité et pierres dures de Grande-Bretagne et d’Italie.
Time is treasure - Les créatures étranges et attachantes de « Time is a Treasure » viennent ainsi agrandir la famille carbonellienne, reconnaissable au premier coup d’oeil. Loin du credo selon lequel la forme suit la fonction, Nacho s’affranchit de nouveau de toutes les conventions pour décliner, à partir du matériau et d’une intention narrative, des horloges qui ne donnent l’heure que si l’on se donne la peine de regarder à l’intérieur de leurs entrailles.
bijoux Anja

(c) Chavanitas