MUSEUM - MaM - Danh Vo - & collections permanentes

Go Mo Ni Ma Da - 24 Mai - 18 Août Musée d'art moderne.
Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente une exposition consacrée à Danh Vo, artiste né en 1975 au Vietnam.


Les œuvres de Danh Vo, apparemment intimes, sont imprégnées de force politique. Sans être directes et frontales, elles interrogent les rapports de pouvoir qui sous-tendent les sociétés libérales, les règles qui les régissent et la fragilité de l’idée d’État-nation. Elles révèlent la complexité des échanges entre les peuples dans le contexte de la décolonisation. Le travail de l’artiste se construit autour de la circulation des valeurs, qu’elles soient matérielles, économiques, symboliques ou spirituelles.











We are the People - Le projet Go Mo Ni Ma Da, s’articule autour de quatre groupes d’œuvres :
- Trois lustres de la salle de bal de l’Hôtel Majestic, où furent signés le 27 janvier 1973 les Accords de Paris entre les États-Unis et le Vietnam, sont réunis pour la première fois à l’occasion de l’exposition. - À travers la figure de Théophane Vénard (1829-1861), Danh Vo s’intéresse aux Missions Étrangères de Paris, institution catholique de prêtres missionnaires envoyés en Asie depuis le XVIIème siècle pour christianiser le Vietnam. - Neuf pièces de l’exposition ont été produites à partir des lots acquis lors de la vente aux enchères organisée par Sotheby’s des objets de Robert S. McNamara, l’ancien Secrétaire de la Défense Américaine, que le New-York Times qualifia en 2009 d’ « architecte raté de la Guerre du Vietnam ». (ci-dessus)
- We The People, œuvre emblématique de l’artiste, reproduit en taille réelle la Statue de la Liberté d’Auguste Bartholdi inaugurée en 1886. Une trentaine de fragments sont présentés ainsi que des photographies prises lors du premier voyage en Égypte de Bartholdi (1855-1856). (ci-dessous)



















Apartés - 18 Mai - 21 Octobre - Leonor Antunes - Julien Prévieux - Marie Voignier.
Apartés, inauguré en janvier 2011, est un projet récurrent élaboré par des artistes invités à interroger les collections permanentes du musée d’Art moderne de la Ville de Paris selon un protocole prédéfini.
À l’occasion de cette seconde édition, le MAM sollicite Leonor Antunes, Julien Prévieux et Marie Voignier, dont les œuvres ont été acquises ces dernières années. Les artistes sont conviés à choisir des pièces dans les collections afin de les présenter en regard de leurs propres créations et constituer ainsi des dialogues intimes d’œuvres à œuvres. Les installations The Space of the window, 2007 (Leonor Antunes) et D'octobre à février, 2010 (Julien Prévieux) ainsi que le film L'hypothèse du Mokélé Mbembé, 2011 (Marie Voignier) sont la clef de voûte d'accrochages inédits déplaçant les codes, les lectures historiques, proposant une approche renouvelée des œuvres et des espaces.








Collection permanente moderne - salle Robert Delaunay & grands formats cubistes





Arts décoratifs des années 1930 à Paris

















Salle James Lee Byars


Etienne Martin, abstractions des années 50




Giorgio de Chirico


Jean Fautrier & abstractions des années 50





Pierre Bonnard, Henri Matisse, Edouard Vuillard, Raoul Dufy





Dada, surréalisme






Ecole de Paris, abstractions des années 1920-30









Fauvisme





Maurice Girardin, collection d'art africain et océanien


Collection permanente contemporaine - Nouveau Réalisme, Fluxus





Scène allemande 


 






-



Nouvelles acquisitions





(c) Chavanitas