MONO LAKE - Bodie

Mono Lake

Mono lake - Mono lake est un lac salé situé dans le désert de la Sierra Nevada en Californie, à environ 13 km à l’est du parc du Yosemite, près de la ville de Lee Vining. Ce lac au milieu d'une vaste et ancienne caldeira est un écosystème original et inhabituellement productif.
Mono Lake est célèbre pour la concrétion atypique d'argiles cimentées à la chaux hydraulique appelée tufa, qui, sous forme de tours, se montre surtout sur les rives méridionales du lac. Ces colonnes dures d'aspect ruiniforme signalent la rencontre des eaux chaudes sous pression riches en ions calcium et des eaux plus froides du lac chargées d'anhydride carbonique. La réaction permet la cimentation des particules argileuses agglutinées dès l'embouchure de la source chaude jusqu'à la matérialisation de la limite du flux d'eaux calciques au sein du lac. Avec le temps, la source intermittente se dote de conduits traçants enveloppés par une épaisse carapace de béton, à base d'argiles cimentées par le carbonate de calcium formé in situ. Les sources chaudes disparues, les tufas, résistantes à l'érosion, se dressent, de plus en plus visibles sur les rives avec l'abaissement du niveau du lac.
Route vers Bodie - A la sortie de Lee Vining remonter la 395 vers le Nord, puis tourner à droite sur la 270 Est, Bodie Road, cul de sac très mal entretenu vers la ville désertée.
Bodie - Bodie est une ville fantôme, où il semble que les habitants d'une autre époque sont partis il y a peu de temps. 
En 1859, W.S. Bodey, prospecteur, découvrit de l'or à cet endroit et donna ainsi son nom à un camp minier. La même année, au mois de novembre, Bodey périt dans une tempête de neige après un voyage d'approvisionnement à Monoville.
En 1876, la Standard Company découvrit un filon exploitable et le petit camp minier isolé, n'abritant que quelques prospecteurs, se changea en une ville champignon qu'on nomma Bodie. Au total, la quantité d'or produite par Bodie a été évaluée à 34 millions de dollars.
Construite durant la Ruée vers l'or en Californie, la ville atteignit une population de 10 000 habitants en 1880 (deuxième ville de Californie à l'époque), avant d'être progressivement abandonnée à la suite de deux incendies.
En tant que ville minière en pleine effervescence, Bodie possédait les avantages des grandes villes, notamment deux banques, une fanfare, une voie de chemin de fer, une association de miniers et d'ouvriers, plusieurs journaux et une prison. À son apogée soixante-cinq saloons ouvraient leurs portes sur la rue principale longue d'environ deux kilomètres. Les assassinats, les fusillades, les bagarres et les hold-ups étaient monnaie courante
Les chargements d'or partant de la mine étaient acheminés jusqu'à Carson City dans le Nevada, en passant par Aurora, Wellington et Gardnerville. La plupart des cargaisons étaient escortées par un garde armé.
On considère qu'il reste à l'heure actuelle plus ou moins 5 % des bâtiments d'époque (ceux-ci sont entretenus par des rangers). C'est aujourd'hui un State Historic Park et National Historic Landmark

Bien que considérablement réduite en superficie, Bodie garda des résidents à travers une grande partie du vingtième siècle, même après un incendie qui ravagea le centre-ville en 1932. Bodie est dorénavant une authentique ville fantôme d'Amérique de l'Ouest, elle a été nommée National Historic Landmark en 1961.
Aujourd'hui, Bodie est préservée dans un état de délabrement arrêté. Seulement une petite partie de la ville a survécu. Les visiteurs peuvent arpenter des rues vides qui ont déjà connu une population de presque 10 000 personnes. L'intérieur des bâtiments est laissé tel que lors de son abandon.
Virginia Creek Settlement - Petit hotel de chasseurs et pêcheurs, juste avant la route de Bodie après Lee Vining avec un accueil chaleureux. Dîner sur place dans une salle à manger kitch à base de burgers et de grosses entrecôtes. 
 (c) Chavanitas