CAPELA DOS OSSOS - Moleskine

Capela dos ossos
 Croquis du projet - Moleskine
Carnet de recherches pour la porte de la Capella dos ossos - dessins des Capella dos ossos du Sud du Portugal.
Ossuaires Portugal - "On dit souvent que la mort est le dernier tabou. Il n'en pas toujours été ainsi. Durant des siècles, des institutions religieuses, en majorité catholiques, construisent des ossuaires et des charniers décorés qui demeurent des chef d'oeuvres d'un art créé à l'aide d'ossements humains car, dans le monde moderne, occidental, nous avons fini par considérer la mort comme une frontière. Depuis les lumières, nous avons suivi une évolution au cours de laquelle "la mort à peu à peu cesser d'exister". 
Memento Mori - Memento Vitae.
Capela dos ossos de l'église Notre-Dame de la conception Alcantarilha, Portugal - La Chapelle en forme de grotte serée dans un mur latéral de l'église paroissiale d'Alcantarilha contient une crucifixion dressée sur un Golgotha figuratif. La salle date du XVIe siècle et fut probablement transformée en charnier plus tard, les restes aux-mêmes ont été répertoriés comme datant du XVIIe siècle au XIXe siècle. Leur agencement, qui a été reconstitué dans les années 1980, ouvre sur une place publique occupant l'emplacement d'un ancien cimetière d'où proviennent les ossements. 
Reliquaire dans le Cathédrale de Faro, Portugal - Ce reliquaire en forme de faux arc classique se trouve au fond d'une cour intérieure de la cathédrale de Faro. Une église voisine sur laquelle figure une peinture représentant une âme du Purgatoire aurait peut-être déjà servi de charnier, ce qui expliquerait la présence de ce reliquaire. 
Capela dos ossos de l'Eglise Notre-Dame du Carmel, Faro, Portugal - L'église fut construite en 1713 et la chapelle sépulcrale environ un siècle plus tard. Les 1 234 crânes qu'on y trouve aujourd'hui proviennent d'un cimetière attenant. Une inscription enjoint au visiteur. "ARRETE-TOI ET PENSE AU DESTIN QUI SERA LE TIEN." La Chapelle des ossements sert ainsi de mausolée pour l'importante communauté de camélytes qui a son église sur le même périmètre. Plusieurs de ses grandes dalles en pierre portent des inscriptions funéraires au nom d'abesses et autres dignitaires écclésiastiques. La Chapelle, exiguë mais aménagée avec soin dans un style néoclassique, est haute d'environ cinq mètres sous plafond. Les crânes y sont insérés dans des bordures carrées dont la maçonnerie peinte en rouge imite les caissons à rosettes. Bien que certains ossements, les crânes surtout, qui font saillie sur les murs, soient endomagés, l'ensemble de la chapelle est dans un excellent état de conservation dû aux soins avec lesquels elle a été construite, à un climat modéré et à de larges embrasures de porte qui permettent à l'air frais de circuler. 
Capella dos ossos de l'Eglise Saint-François, Evora, Portugal - Os longs mis bout à bout dasn les murs de la chapelle pour former des baies et des pilastres qui rejoignent les arrêtes de la voûte. La salle est composée des restes de 5 000 personnes qui auraient été retirés d'un cimetière local parce que si l'on en croit un document, la noblesse voulut s'en approprier le terrain pour chasser. Les colonnes incrustées d'ossements rejoignent le plafond voûté sur lequel sont peints des symboles de la Passion du Christ et des memento mori traditionnels. Une partie du charnier fut reconstruite en 1810, après les guerres napoléoniennes, et les peintures furent achevées ou restaurées à cette époque.
NOS OSSOS QUE AQUI ESTAMOS PELOS VOSSOS ESPERAMOS.
Capella dos ossos de l'Eglise Paroissiale Notre-Dame de l'Espérance Campo Maior, Portugal - L'explosion de la poudrière qui fit les victimes exposées dans les reliquaires de la chapelle tua environ les deux tiers de la population de Campo Maior. Une ouverture donnant sur le parvis de l'église contient des rangées de crânes qui font face aux passants ainsi qu'une plaque relatant les circonstances de la tragédie. On ignore l'identité des trois squelettes articulés et si la décision de les conserver dans leur intégralité faisait partie du projet initial de la chapelle où si ils furent trouvés entiers lorsqu'on les exhuma. Ils portent encore des traces de chair calcinée on fut attentif à l'harmonie visuelle lors de la conception de la chapelle de l'ossuaire, la seule qui subsiste parmi les quatre que comptait le centre du Portugal. 
(c) Chavanitas