AGRA - Taj Mahal

Taj Mahal

Taj Mahal - Levées à l'aube pour le voir au lever du soleil et réussir à capturer quelques photos sans des milliers de touristes autour, c'est comme un mirage que l'on découvre le Taj Mahal. Il apparaît, majestueux, derrière une grande porte dans toute sa splendeur avec son reflet dans l'eau. 
Il fut érigé par l'empereur Shah Jahan en souvenir de son épouse favorite : Mumtaz Mahal. Ses proportions parfaites et la richesse de ses décors lui ont valu d'être comparé à "une vision, un rêve, un poème, une merveille", et à juste valeur ! 
Ce mausolée et ses jardins, conçus comme une représentation du paradis islamique, coutèrent au grand moghol 41 millions de roupies et 500 kilos d'or. Après 12 années de travaux (20 000 ouvriers), le Taj Mahal fut inauguré en 1643.
Bassin du lotus - Il doit son nom à ses jets d'eau en forme de fleur de lotus. Le mausolée, en s'y reflétant, en a fait l'un des plans d'eau les plus photographiés au monde.
Dôme - Orné d'un pinacle à boules dorées, il mesure 44 m de haut. 
La charbagh est irrigué avec de l'eau de la rivière du Yamuna.  Quatre minarets, mesurant chacun 40 m de haut, couronnés de pavillons octogonaux ouverts, encadrent le tombeau et mettent en valeur la parfaite symétrie de l'ensemble.
Panneaux calligraphiques - Les versets coraniques gravés sur les porches sont l'oeuvre du calligraphe persan Amanat Khan Shirazi. 
Ecran de marbre - Ca panneau ajouré, taillé dans un unique bloc de marbre, était censé protéger les tombeaux royaux des regards indiscrets. 
Pishtaq - L'impression de profondeur créée par l'enfoncement des arches et le halo lumineux généré par les panneaux de pierres incrustées renforce l'aura mystique du tombeau. 
Pietra Dura - Des motifs floraux sculptés dans le marbre blanc et sertis de pierres précieuses recouvrent l'édifice, tempérant l'austérité qui s'en dégage. 
Chambre funéraire - Le cénotaphe de Mumtaz Mahal est placé sur un catafalque à côté de celui de Shah Jahan. Les tombes sont à l'abri sous la crypte.
Il est jolie d'imaginer qu'il avait prévu au départ le pendant du Taj Mahal de l'autre côté de la rive, en noir, qui lui aurait été destiné. Un ying et le yang mortuaire qui n'a jamais vu le jour. 

(c) Chavanitas & Alex de Lambilly