JAISALMER - Temples Jains

Temples jaïns - Une partie des temples jaïns ouvrent à sept heure du matin, et j'y suis donc allé tôt motivée, mais la deuxième partie n'ouvre qu'à 11h, donc un petit temps d'attente est à prévoir que j'ai passé à me promener dans les ruelles et bazaar.
Ces temples finement ouvragés furent élevés aux XVe et XVIe siècles pour les riches marchands de la ville. Des reliefs en grès finement sculptés ornent les sept temples dédiés aux tirthankara jaïens, dont Rishabdeo, Sambhavnatha, ou Parsvanatha.







Temple View - Seul moyen de voir le haut des temples, monter sur le toit d'une des guesthouse ou restaurant. Le Temple View Hotel est juste à l'arrière des temples et a une vue superbe. C'est le gérant de la guest house qui depuis la rue m'a proposé de monter sur le toit pour la vue, j'ai vu que trip advisor lui donnait la meilleure vue de la ville sur le panneau, alors je suis montée. Il prétextait ne rien vouloir mais toute la conversation a tourné sur l'organisation d'un safari dans le désert, ou me faire visiter des villages qui produisent les bijoux et autre, quand je lui ai dit que j'avais une journée déjà bien remplie et un chauffeur, il m'a dit qu'il pourrai même m'y emmener en soirée avec son moyen de transport.. mais bien sûr, comme si j'allais sortir de la ville avec un inconnu de nuit ! En attendant j'ai pu prendre les photos, et j'ai pris sa carte en prétextant que je pourrais appeler tout en sachant très bien que je n'en ferai rien.

Jaïnisme - Avec seulement quatre millions d'adeptes, le jaïnisme est une religion très minoritaire en Inde. Pourtant ses temples sont parmi les plus beaux monuments du pays.  
Les cinq règles de cette religion sont les suivantes : épargner toute vie animale et humaine, rester chaste, dire la vérité, ne rien posséder et ne pas manger la nuit afin d'éviter d'avaler un insecte par inadvertance ! Le respect de ces règles strictes a forgé la réputation des jaïns, considérés comme respectables et dignes de confiance par les autres Indiens. Ce qui peut expliquer la richesse de cette communauté. Lorsqu'ils faisaient ériger ces temples à l'architecture si fine et aux détails si délicats, ils payaient leurs ouvriers l'équivalent en or de la poussière de marbre qu'ils produisaient… 

A part quelques sections, telles celles des Shvetambra Sthanakavasis et Terapanthis, les Jaïns pratiquent la vénération de leurs Tirthankara ou de leurs livres sacrés dans des temples. Depuis des siècles, ils en construisent, ils en restaurent ou ils conservent pieusement les ruines de ceux qui ont été détruits par les hordes d'envahisseurs successifs de l'Inde ou qui, pour des raisons diverses, ont été abandonnés. 
Les temples du nord sont, en général, plus fins que ceux du sud. Ils sont constitués, pour la plupart, d'une entrée, d'un hall à colonnes (mandapa), d'un chœur (garbhagriha) et d'une haute tour (shikara). 











Tout visiteur doit obtenir l'autorisation de pénétrer dans un de ces sanctuaires, s'il ne fait pas partie des fidèles, et qu'il doit se déchausser avant d'entrer, ne pas porter d'objets en cuir, de fourrure animale, de soie naturelle, etc. en vertu du respect du principe de non-violence (ahimsa) envers tout être vivant. 









suite de Jaisalmer sur le post suivant