JAISALMER - Havelis

Havelis - suite Jaisalmer - après avoir déjeuné je sors des remparts pour visiter les Havelis de la ville. Tout d'abord Patwon Ki Haveli, et une Haveli en ruine de la même rue. On ne me laisse pas facilement visiter tranquillement, et beaucoup de guides prétextent de pratiquer leur anglais pour me suivre pendant des heures et essayent à tout prix de m'emmener dans des "plus belles Havelis" que celles données dans les guides en critiquant les endroits que j'ai trouvé parmi les plus beaux !

Ces jeunes guides vous abordent surtout si vous êtes une jeune femme seule et après quelques jours vous ne pourrez plus entendre les questions "Where are you from?" et "Are you married ?", bien sûr j'ai menti en disant que j'étais mariée, et cela m'a coûté vu la fierté que je peux ressentir parfois à être une femme indépendante ! Et j'ai même fini par répondre que j'habitais Nice, il semble déjà que l'Européenne aux yeux de certains Indiens a peu de codes moraux (en constraste avec les codes indiens). Surtout grâce à la culture Mtv superficiel que certains peuvent avoir de l'Europe ! Et le mauvais stéréotype c'est que la Parisienne vit dans un sex-shop ! (preuve à l'appui si vous regardez le très mauvais Bollywood "London, Paris, New-York" qui donne un aperçu des clichés que certains cultivent).
Plus loin dans la rue de Patwon Ki Haveli je rentre dans une vieille Haveli en ruine, j'ai adoré l'esprit ancien lieu de luxe laissé à l'abandon en contraste avec la Patwon ki mise à neuf récemment.
Patwon ki Haveli - Cette immense Haveli fut construite entre 1805 et 1855 par Guman Chand Patwa, l'un des plus riches marchands et banquiers de la ville. Cet homme entreprenant faisait le commerce de la soie, du brocart et de l'opium, et sa chaîne de comptoirs s'étendait de l'Afghanistan à la Chine. La demeure de six étages comptait cinq maisons adjacentes pour chacun de ses fils ainsi que 66 loggias à l'avant-toit cintré évoquant une flotte de navires et des fenêtres à claire voie ciselées avec une grande finesse. 
L'intérieur de l'haveli fait presque neuf, et le kitch de la salle aux miroirs m'a énormément plu !
Haveli Nathmalji - Pas très loin à pied des havelis précedentes, il est normalment possible de la visiter même si elle est habitée, mais on m'a refusé l'accès aux escaliers je n'ai pu voir que la cour intérieur. Construite en 1855 par un autre Premier ministre de Jaisalmer, cette haveli de cinq étages se compose de deux ailes sculptées par des frères artisans, Hathu et Lallu ; les détails de l'ornementation sont très différents dans les deux ailes. A côté des motifs floraux et géométriques habituels se trouvent aussi des attelages de chevaux, des bicyclettes et des locomotives à vapeur révélant l'influence de l'Europe.
Haveli Salim Singh - Ma préférée pour sa superbe salle de fête entièrement en miroir en ruine au dernier étage et sa construction très particulière. Elle se trouve tout près de l'entrée de la citadelle. Le guide de la maison est très intéressant et permet d'avoir accès à des pièces fermées, ainsi qu'à des explications sur la construction de la maison. En effet, elle est construite comme des légos, démontable et remontable, avec toutes les décorations détaillées et les balcons qui fonctionnent avec un système d'emboitement très intelligent. 
Construite en 1815 par un puissant Premier ministre, Salim Singh, cette haveli possède six étages qui vont en s'élargissant et dont les 38 loggias ont toutes un ornement différent. Des paons dansent entre les arches de la loggia du dernier étage et des coupoles bleues coiffent le toit. L'arrière de la bâtisse a été endommagé par le séisme de janvier 2001 mais reste visitable.

 fin de journée Jaisalmer post suivant -