PUSHKAR - Ghats - Sadar Bazaar - Rangji Temple - Pushkar Palace

Ghat Pushkar - Arrivée sur les bords du lac paisible et superbe de Pushkar, j'aspire à une ambiance identique à celle que l'on ressent en voyant les photos. La réalité du début est tout autre, à l'arrière des ghats une seule rue principale bourrée de bazar où l'on vous harcèle gâche l'ambiance.
Quand vous êtes un nouveau touriste à Pushkar, quelqu'un vous glisse de force une fleur dans la main, à partir de là tout le monde vous harcèle pour que vous les suiviez au bord du lac et vous engueule même de vous permettre de garder deux secondes cette fleur qui n'est pas pour vous mais pour une prière. Quand vous allez enfin faire ce rituel au bord du Vara gath (en lui-même très beau avec des mantras pour les dieux hindoues et les fleurs que vous laissez partir dans l'eau), ils vous menacent de maudire votre famille au dépend de la somme d'argent demandée.. manière très désagréable et peu spirituelle de découvrir la ville !  L'astuce est de déjà avoir un bracelet en tissu blanc et ocre au poignet pour dire que vous avez déjà fait une donation, à partir de ce moment là vous pouvez profiter de l'endroit sans harcèlement. 
Fleur à la main - Petite ville de pèlerinage ordonnée autour de son lac sacré, Pushkar doit son nom (pushpa désignant "une fleur", et kar "la main") à une légende selon laquelle le bassin fut créé par un pétale tombé de la main de Brahma, le Créateur. La vie s'y écoule paisiblement le long des ghat, dans les quelques 400 temples. Spiritualité et négoce attirent des milliers de visiteurs pendant la foire au chameau.
Kali ghat (ci-dessous) - Kâlî (en sanskrit काली / Kālī ou कालिका / Kālikā) est, dans l'hindouisme, la déesse du Temps, de mort et de délivrance, mère destructrice et créatrice.
Ghat - Pushkar possède 52 ghats. Les fidèles viennent en pèlerinage au moins une fois dans leur vie et font leurs ablutions dans le lac sacré pour laver leurs péchés et gagner ainsi une place au paradis.
Sadar Bazaar - Après l'épisode de l'arnaque au bord du ghat, je perd ma patiente dans la rue du Bazaar vers le Brahma temple. Trop de sollicitations fusant dans tout les sens et l'impression d'être prise pour une vache à lait stupide, je gueule littéralement en français à ceux qui m'emmerdent.. j'aurais donc perdu mes nerfs une fois en trois semaines de voyage.
Comme beaucoup de temples importants indiens, le Brahma temple n'autorise ni sac, ni camera, ni quoi que ce soit à l'intérieur, hors laisser mon passeport et mon 5D dans un simple casier à l'entrée est hors de question, il vaut mieux prévoir d'y aller sans rien et laisser ses affaires sous clés à l'hotel ou si vous êtes deux rentrer en alternance.
Le Brahma temple est l'un des rares temples indiens dédiés à Brahma qui, selon la légende, fut maudit par son épouse Savitri lorsque, en l'absence de celle-ci, le dieu invita Gayatri, la jeune fille d'une tribu, pour la remplacer à l'occasion d'une cérémonie importante. 

Rangji Temple - Plein de petits temples parsèment la ville de Pushkar. Le gopura (portique) typique du sud de l'Inde du Rangji temple est orné de 360 représentations de divinités en relief domine tous les bâtiments alentour. Le temple est interdit au non-hindou mais l'on peut l'observer depuis le portique.
Rangji temple -
Poterie - Pushkar est réputée pour sa poterie. Vous trouverez une boutique spécialisée située sur une petite place sur Main Bazaar à une centaine de mètres avant le temple de Brahma, et en face du temple de Masuda.


Pushkar Palace - Cette propriété qui donne sur les berges du lac, fut construite au XVème siècle par le Maharaja de Kishangarh. Le palais a une vue superbe sur les Monts Aravallis, les dunes et les 400 temples. 
Lac de Pushkar - Au sommet de l'une des collines qui entourent le lac sacré se trouve le temple de Savitri.

(c) Chavanitas