FARO - vieille ville - Carmo


Capitale de l'Algarve depuis 1756, Faro a changé de physionomie par suite des invasions successives et du séisme de 1755. Le village de pêcheurs préhistorique devient un port et un centre administratif importants à l'époque romaine, appelé Ossonoba. Prise aux maures par Dom Afonso III en 1249, Faro prospéra jusqu'en 1596, avant d'être mise à sac et incendiée par le comte d'Essex, favori d'Elisabeth Ier d'Angleterre. La nouvelle ville née des cendres fut ravagée par le séisme de 1755. Bien qu'il reste de vieilles murailles, les plus beaux bâtiments datent surtout de la fin du XVIIIe et XIXe siècles.
La vieille ville -
Le centre est agréable et s'explore aisément à pied. Il s'étend du petit port vers la vieille ville, au sud-est, qui est en partie ceinturée de murailles et dont l'accès s'effectue par l'arco de Vila. Cet arc a été construit au XIXe siècle à l'emplacement d'un portail de château médiéval, pour l'évêque Dom Francisco Gomes do Avelar, qui avait entrepris de remanier la ville. Le portique est d'origine maure, et une statue de saint Thomas d'Arquin, saint patron de Faro, veille sur le site. Au coeur de la vieille ville, la Largo de Sé, place plantée d'orangers, est bordée par l'élégant séminaire du XVIIIe siècle et le Paço Episcopal fermé au public. Une autre porte d'origine maure, l'Arco do Repouso, permet de rejoindre à l'extérieur, l'église Sao Francisco, du XVIIIe siècle, superbement décorée d'azulejos. Plus au nord, Nossa Senhora do Pé da Cruz, du XVIIe siècle, contient de belles peintures représentant des scènes de la Génèse. A l'arrière se trouve une chapelle extérieure, humilhadero.
Sé & Igreja de Carmo -
La première église de Faro, construite à l'emplacement d'une mosquée, a été détruite lors d'un attaque anglaise, en 1596. La base du clocher, son portail médiéval et deux chapelles ont été préservés. La longue reconstruction s'est traduite par un mélange de style Renaissance et baroque. Vers 1640, un bâtiment plus majestueux vit le jour, avec un coeur décoré d'azulejos et la Capela de Nossa Senhora dos Prazeres, parée de superbes sculptures dorées. L'orgue, est orné de motifs chinois. Son vaste registre s'étend du son d'une corne au chant du rossignol. Des organistes européens réputés ont joué sur l'orgue de la cathédrale.
La construction de la façade de L'église de Carmo a commencé en 1713. A l'intérieur, la décoration est résolument baroque. Le moindre détail est couvert d'or du Brésil. 
Museu Municipal -
Depuis 1973, le musée est installé dans l'ancien couvent Nossa Senhora da Asunçao, fondé pour les clarisses par Dona Leonor, soeur de Dom Manuel Ier. Son emblème, un filet de pêche, orne le portique. Diverses trouvailles archéologiques y sont présentées, en partie dans le ravissant cloître Renaissance de deux étages construit en 1540.
(c) Chavanitas