POLA - Bigshot Test - portra pola

Bigshot test
portra pola 100 - Ex-Voto
ex-voto - extraits texte Xavier Durringer
"Ha... J'adore le début là, le son que ça a... A chaque coup, sûr que ça me met le petit frisson... je demande pas grand-chose, ça et je pars en voyage."
"Je me suis dit : garçon, profite du moment, respire tout l'air de tes poumons chaque putain de petite seconde que t'es avec elle, profite, roule le plus longtemps possible, parce que Gus, mon pote, faut pas rêver, quand t'arrêteras la voiture, elle descendra et alors adieu à jamais. Et puis dans un virage j'ai vu que tu t'étais endormie."
"Moi je voulais plus bouger de là... Ma vie c'était un enchaînement, avec des éclairs furtifs de bonheur et des trucs moins rigolo qui te tombent sur le coin de la gueule, un peu comme la météo."
"Je suis rentrée dans une église qui donnait sur le bord de la mer. J'ai allumé une bougie et j'ai fait une prière.. La première fois de ma vie... Un ex-voto..."
"Moi je trouvais que ça manquait de fleurs... ça manque pas de fleuristes au bord des cimetières... comme des rapaces, des becs crochus qui s'arrachent et qui monnayent la tristesse... Les fleurs c'est la nature et la nature c'est pour tout le monde surtout quand c'est pour fleurir une tombe ! La nuit est tombée. Je suis rentré en marche arrière dans une vitrine, puis j'ai recommencé dans une deuxième puis chez un troisième fleuriste. Dans la voiture, plein plein plein par dessus les banquettes, tu disparaissais sous les fleurs... Plein plein plein de roses de toutes les couleurs. On a fleurit la tombe, la tombe était recouverte de fleurs, pas croyable, y en avait partout.. Un lit épais, un gros matelas de sent bon... On s'est mis le cul dans les fleurs de toutes les couleurs.. "
"J'avais un peu peur.. J'aurais voulu recoller les deux morceaux et faire un bloc... De te dire... Combien je suis fatigué de brasser et encore et toujours toute cette merde. Combien ça pèse, ce poids dans le ventre. Ce truc qui te lâche plus, cette envie de calme. Arrêter tout ça ! arrêter tout ! arrêter."
 (c) Chavanitas & Zahra Sebti