MEMENTO MORI - Aérolithe Galerie, Bordeaux

Memento Mori
Installation photo-vidéo
"Souviens-toi que tu vas mourir" -
Projet sur le temps qui passe et la recherche d'un Carpe Diem. 



L'oeuvre Memento Mori est constitué d'une vidéo d'un crâne en cire qui fond, sur lequel interfère un travail sur la matière. Deux grands formats photographiques  ainsi que 30 photographies de cabinet de curiosité retravaillé aux pigments, cire, céramiques, vernies et paillettes. 250 screens de la vidéo découpe le temps qui passe.
"La connaissance du caractère éphémère des choses et le soucis de les rendre éternelles pour les sauver, est l'un des motifs les plus forts de l'allégorie."
Walter Benjamin


texte inspiré de Fernando Pessoa - Le livre de l'intranquilité
J'en ai un. Il attend son heure. Je suis.
Mon crâne.
Je le porte en moi. Je porte en moi un traître, qui disparaît. J'habite le labyrinthe de mon crâne.
Et qui donc à l'intérieur de moi suis-je venue remplacer ? Et si la mort j'étais ?
Je suis Dieu, je suis héros, je suis philosophe, je suis démon, je suis monde, je suis aveugle, je suis fantasme, je suis absurde, je suis fragments, je suis rire, je suis paradoxe, je suis poussière, je suis vide, je suis rêve, je suis abstraite, ce qui est une manière fatigante de dire que je ne suis pas.
Je suis héros, Je ne suis pas.
Je-ne-sais-quoi. Je ne sais même pas si je ne sais rien.
Rien. Je ne suis pas davantage. Je ne suis pas.
Être ou ne pas être.
J'existe sans le savoir, et je mourrai sans le vouloir.  Je suis l'intervalle entre ce que je suis et ce que je ne suis pas, entre ce que je rêve et ce que la vie a fait de moi, je suis la moyenne abstraite et charnelle entre deux choses qui ne sont rien - et moi je ne suis pas davantage.  Je ne suis pas davantage, je ne suis rien. Rien ? "presque rien". Rien d'autre.
Je sens que je suis ainsi faite et que je suis absurde -
Mais je savoure sans amertume la conscience absurde de n'être rien.
Il y des moments où la vacuité de se sentir vivre atteint l'épaisseur de quelque chose de positif.
Où je me sens aussi lucide que si je n'existais pas. Ma pensée a la clarté d'un squelette, sans les oripeaux charnels que donne l'illusion d'exprimer.
Je vis alors des heures impossibles, pleines de ma seule existence. Et cela parce que je sais de toute la chair de ma chair, que je ne suis pas une réalité.. Je suis impersonnelle, creuse de moi-même, quelque chose d'autre et de mal défini…
De chair et d'os.
Moi le hasard, moi la matière méprisable, moi l'impur fille du temps..
Je ne suis que le butin du temps.
Je ne suis que la putain du temps.
Et je veux être moi sans conditions.
Prête-moi ton crâne !
Je porte en moi un traître, la sortie est à l'intérieur.
Je me sens matière morte, je gis la vie.  Je trembles, je claque des dents.
Je ne suis que le butin du temps.
Tu n'es que le butin du temps.
Nous étions ce que vous êtes, et ce que nous sommes vous serez. (X2)
Memento Mori (X2)
Prête-moi ton crâne ! (X4)
J'ai dit : Prête-moi ton crâne !!
S'il-te-plaît, prête moi ton crâne.
Rien.
Passé, présent, futur, et puis ?
Et puis rien
 (c) Chavanitas & Affiche Khalil Minka