PARIS - Fontaine Stravinsky - Musée Bourdelle - Fondation Cartier - Musée Zadkine

été indien
Parisien
à deux instants -
Photographie argentique avec superposition de deux instants du quotidien à la prise de vue. ci-dessus ligne 6 aérienne, chez moi, vu du haut de Pompidou, salle cours Florent.
"La photographie : un groupe. Si le soleil passait, Si tu bouges. 
Fards. A l'intérieur, blanche et vernie, Dans le tunnel. Au temps des étincelles On débouchait la lumière.
Postérité, mentalité des gens. La bien belle peinture. L'épreuve, s'entendre. L'espoir des cantharides Est un bien bel espoir." Paul Eluard
à côté - 
Photos ci-dessus : fontaine Stravinsky, chez moi, musée Pompidou, salle cours Florent, jardin musée Bourdelle, jardin fondation Cartier, musée Zadkine.
"Soleil tremblant - Signal vide et signal à l'éventail d'horloge - Aux caresses unies d'une main sur le ciel - Aux oiseaux entrouvrant le livre des aveugles - Et d'une aile après l'autre entre cette heure et l'autre - Dessinant l'horizon faisant tourner les ombres - Qui imitent le monde quand j'ai les yeux baissés." Paul Eluard
revenir dans une ville -
Photos ci-dessus : Fondation Cartier, Musée Zadkine, jardin du Luxembourg.
"Revenir dans une ville de velours et de porcelaine, les fenêtres seront des vases où les fleurs, qui auront quitté la terre, montreront la lumière telle qu'elle est.
Voir le silence, lui donner un baiser sur les lèvres et les toits de la ville seront de beaux oiseaux mélancoliques, aux ailes décharnées.
Ne plus aimer que la douceur et l'immobilité à l'oeil de plâtre, au front de nacre, à l'oeil absent, au front vivant, aux mains qui, sans se fermer, gardent tout sur leurs balances, les plus justes du monde, invariables, toujours exactes.
Le coeur de l'homme ne rougira plus, il ne se perdra plus, je reviens de moi-même, de toute éternité." Paul Eluard
  Photos ci-dessus : metro aérien, jardin du luxembourg, musée Zadkine, des terrasses.
(c) Chavanitas