BEIJING - Palais d'été

Palais d'été
Pékin




Le Versailles de l'Orient -
L'Empereur Yongzheng décida de réunir trois jardins existants pour créer un gigantesque parc palatial de 350 ha, le jardin de la Clarté parfaite. Fasciné par la partie méridionale de l'Empire, il fit reproduire les plus beaux paysages de Chine ou créer des paysages imaginaires. Sous le charme de sa rencontre avec les Jésuites, Qianlong fit construire un ensemble de "Palais européens" de style baroque à l'architecture italienne avec des jardins à la française, bassins, fontaines, théâtre d'eau, labyrinthes... Ce sont les pères jésuites Castiglione et Benoist qui dessinèrent les plans de ce qui fut surnommé "le Versailles de l'Orient". A la vue des ruines éparses qui jonchent le Yuanming yuan, il est difficile d'imaginer la splendeur de ces palais qui arboraient une décoration splendide avec du mobilier, des tapisseries et des objets d'arts européens, plus d'une centaine d'édifices, pour la plupart en bois, qui furent la proie des flammes et des pillages.
Le lac de l'éternel printemps -
Vue splendide sur la colline et le pavillon des Fragrances bouddhiques. Les trois îles sur le lac (Nanhu, Tuancheng et Zaojian) sont inspirées des îles légendaires de Yingzhou, Penglai et Fangzhang, où aurait vécu les Huits Immortels.
Les huit immortels (chinois : 八仙人, sont des divinités du taoïsme et de la religion populaire chinoise. Ils sont souvent représentés dans l’iconographie populaire et religieuse, en personne ou sous la forme des talismans grâce auxquels ils luttent contre le mal, appelés les Huit joyaux (八寶) ou les Huit immortels cachés (暗八仙). Le thème iconographique date au plus tard des Tang, mais leur identité exacte a été fixée sous les Ming. Le thème du groupe de huit est connu depuis les huit immortels de Huainan, conseillers de Liu An. Il existe d’autres groupes moins connus comme les huit immortels de Shu. Il s’agit d'un échantillon de différents personnages de la société (femme, vieillard, grand noble, militaire, infirme, redresseur de tort, mendiant, lettré) devenus immortels. Le thème pictural (baxiantu 八仙圖) date des Tang. Ils apparaissent dans le théâtre Yuan, mais leur identité définitive n’est fixée que sous les Ming grâce au roman de Wu Yuantai (吳元泰) Le Voyage vers l’Orient (Dongyouji 東遊記) et à l’ouvrage anonyme Les Huit Immortels traversent la mer (Baxian guohai 八仙過海). Personnages littéraires autant que religieux, les huit immortels présentent un aspect pittoresque et vivant différant de l’image de perfection lointaine de leurs homologues purement divins. Ils sont censés avoir vécu sous les Tang ou les Song, à l’exception de Zhongli Quan.
Le pont aux dix-sept Arches (Shiqi kong qiao), qui relie le palais à l'île Nanhu, a été construit durant le règne de Qianlong. Avec ses 150 m de long et ses 17 arches, c'est le pont le plus long de tous les jardins impériaux de Chine. 
Le bateau en marbre -
Shifang, Dans ce bateau immobile, amarré au bout de la galerie couverte, Cixi organisait des banquets offerts à ses ministres et aux ambassadeurs. En réalité, la "coque" du bateau est un vestige du palais bâti par Qianlong, l'impératrice ayant seulement construit les superstructures et les simulacres de roues à aubes sur les côtés. 
La galerie couverte (Changlang), longue de 728 m, entrecoupée de quatre pavillons correspondants aux quatres saisons, est décorée de peintures dont les thèmes sont pris dans les paysages chinois, le théâtre et la littérature.
Nuages ordonnés -
De la porte des Nuages ordonnés, un chemin et des escalier permettent de gravir le versant S. de la colline en passant par le pavillon de la Lumière de la vertu, le pavillon des Fragrances bouddhiques et le pavillon de la Mer de la parfaite sagesse. De là, on peut contempler l'immense lac Kunming et les collines verdoyantes de l'O.
(c) Chavanitas