MUTIAN YU - Grande Muraille

Grande Muraille
 Mutian Yu



Mur des10 000 li
Le "Mur des 10 000 li" symbolise l'Empire du Milieu. Pour les Chinois, le nombre 10 000 traduit l'incommensurable ; de fait, depuis deux millénaires, la Grande Muraille défie les hommes et le temps. Jalonné de tours de guet, ce formidable rempart court sur plus de 6 000 km d'O. en E. : de la passe Jiayu, dans le Gansu, à la passe Shanhai, dans le golfe de Bohai. Ce système de fortification apparut dès le VIIe s. av. J.-C. autour des royaumes du bassin du Huanghe. Le premier empereur Qin, Shi huangdi, unifia les différentes sections. Les Han continuèrent l'entreprise et, jusqu'au VIe s. ap. J.-C.; la Grande Muraille constitua un important système de défense contre les Barbares du N. Par la suite, celui-ci tomba en désuétude, les empereurs chinois préférant avoir recours à une politique de paix et d'amitié avec les tribus nomades du N.
La muraille des mythes -
Les Ming entreprirent sa restauration comme symbole de l'unité de la Chine. Pendant 170 ans, le rempart fut recouvert de pierres taillées. On estime à un million les effectifs qui le gardaient. A la menace mongole s'ajouta celle des Jürchen, qui forceront son dispositif à plusieurs reprises pour envahir la Plaine centrale. Pendant les dernières années des Ming, le général Wu Sangui fut chargé de les contenir. Il ralliera finalement les Mandchous lorsque, marchant sur Pékin, ils y fonderont la dynastie Qing. Sous les Qing, la Grande Muraille perdit définitivement sa fonction de bouclier. Au XIXe s., les pierres de la Muraille abandonnée furent utilisées par les villageois pour construire des habitations. C'est seulement sous Mao que la Muraille fut désignée comme site protégé et dans les années 1980 que des tronçons commencèrent à être restaurés pour accueillir les touristes.
(c) Chavanitas