DAZU - Beishan

Beishan
Dazu




Arc du Bouddha -
Il comprend, sur envron 250m de long, 290 niches et grottes, abritant des statues en ronde bosse, des hauts-reliefs et aussi des stèles. Les sculptures des Tang ont un style dépouillé qui confère majesté et noblesse aux personnages. La niche 1 rend hommage au fondateur de la forteresse. Un Guanyin "aux milles bras" occupe la niche 9. La niche 51 fut creusée sous les Cinq Dynasties (901-918) : les Bouddha des temps passé, présent et futur sont disposés sur des lotus. A partir de l'inscription reproduisant les 22 chapitres du Classique de la piété filiale, les sculptures, plus affinées et plus ornées, datent de la dynastie des Song. Elles constituent un hymne à Guanyin, figurée dans des attitudes empreintes d'humanité, par exemple contemplant le reflet de la lune dans l'eau, à la niche 113. L'une des plus célèbres et des plus belles représentations, la Guanyin au chapelet se trouve dans la niche 125.
Paradis de l'Ouest -
La grotte 136 représente la roue de la loi. Creusée de 1142 à 1146, elle est sans doute la plus belle des sculptures. Une structure comportant un chapiteau repose sur huit colonnettes sculptées, au-dessus d'un puissant dragon. Guanyin, dessinée sous les traits définitivement féminins, vêtue de draperies et chargée de bijoux, y est représentée plusieurs fois : en compagnie de Puxian, lui aussi féminisé, assis sur son éléphant, et avec Wenshu monté sur un lion. Le Bouddha Sakyamuni trône au fond de la grotte. Dans la grotte 155, d'innombrables représentations du Bouddha entourent le roi-paon Vairocana. Au-delà de la grotte 180, où une Guanyin assise est entourée de dix autres statues du même personnage, les sculptures sont à nouveau plus anciennes (IX-Xe s.) La grotte 245, dite du Paradis de l'Ouest abrite une extraordinaire représentation du "monde de la joie parfaite" - distinct de l'état du nirvana -, où Amituofo, assis sur un lotus, accueille les âmes qui, selon les préceptes de l'école fondée au VIe s., ont su obtenir de lui la grâce d'entrer au paradis. Amituofo est flanquée de Guanyin et du bodhisattva Mahasthamaprapta. Tout autour, dans des décors architectoniques du temps des Tang, quelques 500 personnages, parfois de taille très réduite, figurent les bien-heureux. En prédelle, remarquez un bas-relief représentant le destin de Vaidehi, mère du prince qu parvient par renoncement à la voie de la vérité. Enfin, la grotte 273 donne à voir une représentation d'époque Tang de Guanyin : Avalokitesvara apparaît sous des traits androgynes, n'ayant pas encore acquis la forme féminine qu'il prendra sous les Song.
  (c) Chavanitas