MIDELT - Vallée du Ziz

Retour vers Casa
Route de Midelt


Vallée du ziz -
L'Oasis du Tafilalet, qui a donné son nom à l'ensemble de la vallée et de la province d'Er-Rachidia, est la plus grande palmeraie du monde, quelques 800.000 palmiers dattiers y produisent des dattes très variées. C’est le dernier grand oasis avant le désert et les immenses étendues de sable du Sahara.
Au sens historique, le Tafilalet désigne la palmeraie entourant Rissani, cette appellation est couramment étendue à l’ensemble de la vallée des fleuves Ziz et Gheris. Le Tafilalet, la « mer de palmiers » affecte grossièrement la forme d’un triangle dont la base au Sud mesure une douzaine de kms et la hauteur 20 kms. Elle est traversé par le Ziz, bordé à l’ouest par le Gheris, deux oueds qui ne coulent qu’en période de rares crues, mais dont les eaux souterraines fertilisent de nombreuses oasis. Leur confluent se marque par une vaste plaine alluviale plantée d’acacias.
Midelt -
De nombreux gisements de plomb de faciès stratiforme sont aussi riches en beaux minéraux. Il s'agit en particulier des mines d'Aouli-Mibladen, situées près de Midelt, riches en cristaux de cérusite et de wulfénite, mais où la vanadinite était si abondante qu'elle a constitué un véritable minerai de vanadium. En effet, de 1940 à 1943, plus de 117 tonnes de ce minéral rare ont été extraites, correspondant à environ 11,7 tonnes de vanadium métal. Voilà qui montre que la rareté d'une espèce minérale est sujette à bien des rebondissements, ce dont l'histoire des mines nous donne de nombreux exemples.
La vanadinite était pourtant bien connue au Maroc. Depuis longtemps, le district minier de Touissit-Bou-Becker, près d'Oujda, à proximité de la frontière algérienne, avait approvisionné les collections de beaux cristaux de vanadinite jaunâtre à brune, indiqués comme provenant du « djebel Masheur ». Ils ne constituaient à l'époque qu'une curiosité minéralogique.
Cristaux -
Les cristaux de vanadinite de Mibladen sont d'un rouge superbe et atteignent parfois 5 cm de diamètre, ce sont les plus beaux connus. L'intensité de leur couleur est cependant très sensible à la lumière du jour, elle leur enlève leur éclat puis leur couleur, qui vire alors au brun. Il est donc bon de les protéger d'un mauvais éclairage. Ces dernières années, la mine de Touissit, déjà citée, s'est révélée d'un intérêt minéralogique unique. Riche en formations karstiques favorisant le développement de beaux cristaux, ce gisement a en effet produit les plus beaux cristaux d'anglésite connus, d'une belle couleur jaune, transparents à translucides, pouvant mesurer plusieurs décimètres de long.
Y ont aussi été découverts de rares et beaux cristaux de phosgénite, de cérusite le plus souvent maclée, de paralaurionite, rare oxychlorure de plomb monoclinique, en aiguilles clivables de plu¬sieurs centimètres, de wulfénite, de nadorite, d'olivénite, de tarnowitzite qui est une aragonite contenant du plomb, ainsi que des azurites dont la beauté est tout à fait exceptionnelles. Ce gisement est un petit Tsumeb, extraordinaire mine de Namibie.
© Chavanitas