PARIS - Slow Down

Slow down..
Coffee, tea and art.
Fresh Hell
Vernissage Palais de Tokyo. Carte blanche à Adam McEwen.
Adam McEwen conçoit un projet exceptionnel et fait dialoguer la sculpture médiévale et l'art conceptuel, un coffre-fort et une tentative de lévitation, des artistes oubliés et ceux bénéficiant déjà de la bénédiction de l'histoire. Face à cette histoire, justement : quelle position un artiste peut-il adopter aujourd'hui ? Tout a déjà été fait ? Tant mieux, on peut enfin commencer à travailler.
ci-dessus : Agathe Snow, Wallpaper. Michael Landy, Market. Jonathan Borofsky, You are Alone Slow Down There is No One to Please but Yourself.
Orozco
Conçue comme une réplique de l'atelier nomade de l'artiste, cette rétrospective offre surtout un large aperçu de l'oeuvre enchanteresse de Gabriel Orozco. Tout y est ou presque : depuis la fameuse DS compactée des années 19990 (ci-dessus), emblématique de l'entreprise de dislocation-reconstruction qu'opère Orozco, jusuq'à ses peintures et collages... Un répertoire de formes extensibles à l'infini qui témoigne, comme le souligne la comissaire de l'exposition Christine Marcel, d'"empathie avec le monde".
 
© Chavanitas & Elodie Mercier
______________________________________________________________________________________________________________________