APPARENCE - Mascarade

Ce que l'on cache
derrière le masque :: 2em tryptique.


Soumission
Masque en pâte Fimo noir - costume carton. (ci-dessus)
voix off d'un shooting de Candy Darling (Travesti de la Factory)
Salope ! / Give me a O', Give me a A' / beautiful hair ! the hair ! / beautiful, beautiful..
Répulsion
Masque en plâtre, pigments et fil de fer - fond en plâtre et pigments. (ci-dessous)
Remix interview Courtney Love et Holly Woodlaw.
"C.L. I am in a character so emotionally damaging / H.W. I would never have sex with a group / Well, if it's in the script, Yeah, of course. You know, you have to do it. / C.L. Character / hated it, I've hated it. I don't know why I didn't like it. / cause, I give too much when I giv / / H.W. That's horrible my god ! / C.L. nervous breakdown, when you breakdown, breakdown, breakdown."
 Mélancolie
Masque en pâte Fimo - fond aquarelle. (ci-dessous)
Lecture du poème Mauvaise Compagne, espèce de morte de Serge Reggiani.
Espèce de morte. / mauvaise compagne, espèce de morte. / de quel corridor, de quel corridor ? / Je te vois quitter ta figure close et bien fermée à clef. / Tu sors de toi.
Danse Macabre
Coiffe en pâte Fimo, perles et nacre. (ci-dessous)
Voix de Lucchini, extraits Voyages au bout de la nuit, Céline.
Là où le mensonge de son luxe vient suinter et finir en pourriture. La dernière phrase.
Finir sur une sarabande qui mêle mort et vivant, une danse macabre qui souligne la vanité des distinctions sociales. Un bal masqué qui vous invite à danser avec la mort.
Livre de l' Intranquilité . 255
"Tout ce que nous pouvons dire ou faire, penser ou sentir, porte un même masque, revêt un même travesti. Nous avons beau ôter les costumes endossés, nous ne parvenons jamais à la nudité, car la nudité est un phénomène de l'âme, et non pas un simple déshabillage. Ainsi, vêtus d'âme et de corps, avec nos multiples costumes nous collant à la peau comme les plumes aux oiseaux, nous vivons heureux ou malheureux, ou sans savoir ce que nous sommes, le court espace de temps que nous donnent les dieux pour les amuser, tels des enfants jouant à des jeux parfaitement sérieux."
Fernando Pessoa.
© Chavanitas
______________________________________________________________________________________________________________________