PARIS - Metropolitan

Metropolitan 
Sunshine
Le poinçonneur des Lilas
J’ suis l’ poinçonneur des Lilas / Le gars qu’on croise et qu’on n’ regarde pas / Y’ a pas d’ soleil sous la terre / Drôle de croisière / Pour tuer l’ennui j’ai dans ma veste / Les extraits du Reader’s Digest / Et dans c’ bouquin y’ a écrit / Que des gars s’ la coulent douce à Miami /Pendant c’ temps que je fais l’ zouave / Au fond d’ la cave / Paraît qu’ y a pas d’ sot métier / Moi j’ fais des trous dans des billets / J’ fais des trous, des p’tits trous, encor des p’tits trous / Des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous / Des trous d’ seconde classe / Des trous d’ première classe / J’ fais des trous, des p’tits trous, encor des p’tits / Des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous / Des petits trous, des petits trous / Des petits trous, des petits trous
J’ suis l’ poinçonneur des Lilas / Pour Invalides changer à Opéra / Je vis au cœur d’ la planète / J’ai dans la tête / Un carnaval de confettis / J’en amène jusque dans mon lit / Et sous mon ciel de faïence / Je n’ vois briller que les correspondances / Parfois je rêve je divague / Je vois des vagues / Et dans la brume au bout du quai / J’ vois un bateau qui vient m’ chercher /Pour m’ sortir de ce trou où je fais des trous / Des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous / Mais l’ bateau se taille / Et j’ vois qu’ je déraille / Et je reste dans mon trou à faire des p’tits trous / Des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous / Des petits trous, des petits trous, / Des petits trous, des petits trous
J’ suis l’ poinçonneur des Lilas / Arts-et-Métiers direct par Levallois / J’en ai marre j’en ai ma claque / De ce cloaque / Je voudrais jouer la fille de l’air / Laisser ma casquette au vestiaire / Un jour viendra j’en suis sûr / Où j’ pourrai m’évader dans la nature / J’ partirai sur la grand-route / Et coûte que coûte / Et si pour moi il n’est plus temps / Je partirai les pieds devant /J’ fais des trous, des p’tits trous, encor des p’tits trous / Des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous /
Y’ a d’ quoi d’venir dingue / De quoi prendre un flingue / S’ faire un trou, un p’tit trou, un dernier p’tit trou /Un p’tit trou, un p’tit trou, un dernier p’tit trou / Et on m’ mettra dans un grand trou / Où j’ n’entendrai plus parler d’ trou plus jamais d’ trou /De petits trous de petits trous de petits trous 
Le kiosque des noctambules
Le kiosque des noctambules est une œuvre d'art contemporain du plasticien français Jean-Michel Othoniel située dans le centre historique de Paris. Installée en 2000, il s'agit d'une bouche de métro formée d'un ensemble de sphères d'aluminium et de verre de Murano.
À l'extérieur, une résille métallique en aluminium, formée d'anneaux liés les uns aux autres, entoure l'escalier sur trois côtés (hormis celui qui permet de l'emprunter) ; elle est sertie de quelques anneaux de verre coloré. Six colonnes formées de sphères d'aluminium (trois de chaque côté de la bouche) supportent deux coupoles. Ces coupoles sont composées d'un ensemble de perles géantes en verre de Murano (réalisées par la verrerie Salviati) qui semblent enfilées les unes après les autres pour former deux structures en forme de dôme. La coupole qui surplombe l'entrée de l'escalier est formée de perles aux tons chauds (jaunes, blancs et rouges) et figure le jour ; l'autre possède des tons froids (bleus, blancs, jaunes et violet) et figure la nuit. Chacune des coupoles est surmontées d'une petite sculpture d'un personnage en verre. L'œuvre est installée sur la sortie de métro de la station Palais Royal - Musée du Louvre donnant sur la place Colette, devant le bâtiment du Palais-Royal et de la Comédie-Française, dans le 1er arrondissement.
Candélabres Val d'Osne
Ceux-ci sont dotés d'un globe éclairant surmontant le mot « MÉTRO » éclairé de l'intérieur, et de contours en frise de fer forgé s'harmonisant aux entourages des sorties. Ces candélabres ont été fabriqués et fondus par les usines du Val d'Osne. Les totem Dervaux apparus en 1922, plus sobres, leur font suite au cours des années 1930. Il subsiste quelques candélabres Val d'Osne, par exemple aux stations Saint Paul, Saint Germain des Près,...
 
 Amélie des abesses
Lieu de tournage d'Amélie Poulain, le Métro Lamarck-Caulaincourt, est la belle station de métro avec le double escalier où l'aveugle vit un moment de transcendance quand Amélie lui décrit les curiosités alléchantes du marché animé de la rue Lamarck.
 © Chavanitas
______________________________________________________________________________________________________________________