ARLES - Du lourd et du piquant - Silence








Du lourd et du piquant
Rencontres d'Arles 2010
 Espectaculo
Dans la vaste production de l'artiste Argentain Léon Ferrari, on relève des oeuvres comme Cuadro escrito (1964), et la Civilizacion Occidental y Cristiana (1965),  assemblage d'un avion de guerre américain et du Christ de Santeria, oeuvre emblématique au sein de l'avant-garde esthétique et politique de l'art du XXe siècle.  L'essentiel de son oeuvre est axé sur la guerre, la religion, et toutes les formes d'intolérance. A l'aube, de ses 90ans il est vénéré par les artistes argentins tel un maestro qui possède toutes les techniques : photographie, héliographie, sculptures de métaux, vidéo et collages... Son goût pour la provocation lui a valu des démêlés avec l'Eglise, en particulier son Christ crucifié. 
  La Civilizacion Occidental y Cristiana
 La possibilité de découvrir une rétrospective de l'oeuvre de Léon Ferrari dans une église est un paradoxe presque miraculeux. En effet, son oeuvre mythique, La Civilisation Occidentale et Chrétienne - censurée en Argentine dans les années 1960 - est exposée dans un endroit privilégié, le choeur de l'église Sainte-Anne. Jamais dans son histoire cette remarquable pièce n'a été montrée dans un endroit aussi significatif et pertinent que celui-ci. 
"La seule chose que je demande à l'art, c'est de m'aider à exprimer ce que je pense avec la plus grande clarté, à inventer un langage plastique et critique qui permet de condamner avec la plus grande efficacité la barbarie de l'Occident. Il est possible que quelqu'un me prouve que cela n'est pas de l'art, et cela ne poserait aucun problème,  je ne prendrais pas un autre chemin, je me limiterais tout simplement à changer le nom de cet art que j'appellerais politique, critique corrosive, ou n'importe quoi d'autre." Léon Ferrari 

 ______________________________________________________________________________________________________________________
Silence
Un parcours dans la collection de Marin Karmitz  
Traverses
Homme d'images s'il y en est, Martin Karmitz, cinéaste, producteur, créateur et animateur de réseau de salles Mk2, est d'abord connu pour sa relation passionnée à l'image en mouvement. On sait moins que celui qui fut également photographe au temps de son engagement politique militant a réuni, à cpoté d'une collection exceptionelle d'oeuvres d'art qui reste son jardin secret, une collection photographique tout à fait originale. Elle est d'abord constituée d'ensembles cohérents et copieux qui disent sa fidélité à des artistes dont il suit et accompagne passionément la création en mouvement. Et elle refuse de se plier aux distinctions factices entre "art" et "documentation" qui empoisonnent, depuis si longtemps, la perception de la photographie. C'est ainsi que, de façon tout à fait naturelle, Christer Strömholm côtoie Christian Boltanski, qu'Antoine d'Agata dialogue avec Chris Maker, qu'Annette Messager rencontre Johan van der Keuhen ou qu'Anders Peterson et Abbas Kiarostami voisinent avec Gotthard Schuh et bien d'autres.
Christian Boltanski
Un silence expressif
"Tout art est une forme de littérature, parce que tout art consiste à dire quelque chose. Il y a deux formes de dire - parler et se taire. Les arts qui ne sont pas de la littérature sont des projections d'un silence expressif." Alvaro de Campos, Fernando Pessoa, Textos de Critica e de Intervençao. 
Par la voix de l'un de ses plus fameux hétéronymes, le poète Fernando Pessoa avait déjà bâti cette étonnante conception du silence expressif. C'est à la lumière de ce magnifique paradoxe que Lisbonne donne la place qui lui revient à cette série de "Silences", orchestrée par Marin Karmitz. L'exposition relate d'une manière subjective la volonté de nombres d'artistes de prendre la parole d'une façon nouvelle, brisant le silence du tableau. Ce qui nous fait adhérer d'emblée à cette initiative, c'est l'idée qui la traverse : une création pour être forte doit passer par l'émotion. 
Annette Messager
© Chavanitas
______________________________________________________________________________________________________________________